Prières pour les défunts

 

+ Nous ne voulons pas,  frères, que vous soyez dans l'ignorance,  afin que vous ne vous affligiez pas, comme le font les autres hommes, privés d'espérance. Si nous croyons que Jésus est mort et ressuscité,  il nous faut croire aussi que Dieu attirera à Lui ceux qui sont morts en appartenant à Jésus. (1 Thess 4,  13-14) 

+ Tu es triste devant un mort. Pleurons plutôt sur le pécheur celui qui a fait le mal dans l'incroyance... Pleures-tu un corps que l'esprit séparé de Dieu, a quitté ? Saint Augustin 

+ Nous montrons notre foi si nous ne sommes pas tristes devant la mort de nos amis. Nous avons envie d'aller au Seigneur vite quand il nous appelle. Saint Cyprien 

+ Pour moi, certes, la Vie c'est le Christ et mourir représente un gain. (Phil 1,21) 

+ Si nous voulons ne pas avoir peur de la mort nous devons nous attacher au Christ... Ceux qui sont arrivés à devenir en vérité un avec le Christ ne verront jamais la mort. Ils seront morts dans leur corps mais la vie de l'esprit subsistera. Saint Amboise 

+ Par la mort nous obtiendrons le repos éternel Que pouvons nous trouver d'autre dans le monde que la guerre permanente avec Satan, l'amour de l'argent, l'orgueil, la colère, la vanité ? C'est une lutte sans cesse contre les désirs corporels et toutes les attractions du monde. Saint Cyprien 

+ J'ai le désir de m'en aller et d'être avec le Christ, ce qui serait, et de beaucoup, bien préférable ; (Phil 1, 23) 

+ Ceux qui sont conduits par l'envie ont peur de la mort. Tandis que ceux qui sont tristes à cause de leurs péchés sont prêts à l'accueillir. Ils rejettent la colère et l'animosité. Ils vivent dans le monde comme des voyageurs, qui se préparent par la nourriture nécessaire. Ils se dépouillent de leurs trésors et attendent de quitter ce monde. Saint Aphraate 

+ Mon frère, blâme toi même toujours en disant: La mort de ton corps s'approche. Pourquoi t'attaches-tu à la nativité de ce monde éphémère. Mon âme, examine toi. Pense à l'endroit où tu iras, une fois que tu auras été chassée de ton corps. Saint vieillard 

 

I- Prière pour les Hommes 

Prière d'Action de Grâce

 

Le Prêtre : Priez.
Le Diacre : Debout pour la prière.
Le Prêtre : La paix soit avec vous tous.
Les Fidèles : Et avec votre esprit. 

Le Prêtre : Rendons grâce à Dieu Bienfaiteur et miséricordieux, Père de Notre Seigneur, Notre Dieu et Sauveur, Jésus-Christ, parce qu'il nous a protégés, aidé, conservés, reçus avec bonté, traité avec miséricorde, fortifié et fait parvenir jusqu'à cette heure. Prions-le de nous garder encore en ce saint jour et tous les jours de notre vie, dans la paix, Lui qui est le Tout-Puissant, le Seigneur Notre Dieu.
Le Diacre : Priez.
Les Fidèles : Seigneur, aie pitié. 

Le Prêtre : Ô Seigneur, Tout-Puissant Père de Notre Seigneur Dieu et Sauveur, Jésus Christ, nous Te remercions de toute chose, pour toute chose et en toute chose, parce que Tu nous as protégés, aidés, conservés, reçus avec bonté, traités avec miséricorde, fortifiés et fait parvenir jusqu'à cette heure.
Le Diacre : Priez pour que le Seigneur aie pitié de nous dans sa miséricorde, nous écoute et nous aide, pour qu'il agréé les supplications que ses Saints Lui adressent continuellement en notre faveur et pour qu'il nous pardonne nos péchés.
Les Fidèles : Seigneur, aie pitié. 

Le Prêtre : Pour cela, nous conjurons Ta bonté, Ô Ami du genre humain, donne-nous d'achever ce saint jour et tous les jours de notre vie en toute paix dans Ta sainte crainte. Toute envie, toute tentation, toute oeuvre de Satan, toute intrigue des hommes méchants, toute attaque de la part des ennemis visibles et invisibles, éloigne-les de nous, de tout Ton peuple, et de ce lieu saint qui est à Toi. Comble-nous de tous les biens et de tous les dons convenables car c'est Toi qui nous as donné la puissance de fouler aux pieds les serpents, les scorpions et toute attaque de l'ennemi; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du mal. Par la grâce, la miséricorde et l'amour de Ton Fils Unique, Notre Seigneur, Notre Dieu et Sauveur, Jésus-Christ, par qui la gloire, l'honneur, la louange et l'adoration Te sont dus avec Lui et l'Esprit Saint vivifiant et consubstantiel, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen. 

Le Prêtre :

+  la Prière de l'encens.
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.                     

Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50 

Le Diacre : 

Psaume 139, 7-10

Où courir pour me dérober à Ton esprit ?
Où fuir pour échapper à Ton égard ?
Monterai-je jusqu'aux cieux, tu y es,
descendrai-je jusqu'au séjour des morts, t'y voilà.
Que T'emprunte les ailes de l'aurore.
que j 'aille habiter, de l'autre côté de l'océan.
C'est encore Ta maison qui me conduit,
Ta droite qui me guide
Alléluia

Psaume 113, 24-26

Que mon âme vive afin de te louer,
et que tes sentences me viennent en aide
Je suis errant comme une brebis perdue
viens chercher ton serviteur, car je
n'oublie pas tes commandements
le ciel, c'est le ciel du Seigneur.
La terre,  il l'a donnée aux fils d'Adam
Ce ne sont pas les morts qui louent le Seigneur
ni personne de ceux qui descendent au pays du silence.
Mais c'est nous, les vivants, qui bénissons le Seigneur, maintenant et à jamais
Alléluia.

Psaume 114, 1- 9

J'aime le Seigneur, parce qu'il a écouté
le cri de ma supplication
parce qu'il m'a prêté l'oreille
au jour où je l'ai invoqué.
Les liens de la mort m'environnaient déjà
et les filets du séjour des morts s'étaient
abattus sur moi;
J'étais en proie à l'angoisse et au chagrin
Alors j'ai invoqué le Nom du Seigneur :
"Ô Seigneur,  sauve-moi la vie "
Le Seigneur est bon et juste,
et notre Dieu est plein de miséricorde
Le Seigneur prend soin des coeurs simples ;
J'étais dans la misère et il m'a sauvé.
Reviens donc, mon âme, à ta sérénité.
car le Seigneur t'a fait du bien,
Il a retiré mon âme de la mort,a mes yeux,
Il épargné les larmes;
il a préservé mes pieds du faux pas.
En présence du Seigneur
Je marcherais sur la terre des vivants
Alléluia

Le Prêtre : Voilà je me prosterne devant vous. Pardonnez-moi, o mes pères et mes frères. Priez pour moi. Gloire au Père, au Fils, et au Saint Esprit, Maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

Epître de Saint Paul aux Corinthiens (1. 15 :1 - 25)

Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu et dans lequel vous demeurez fermes, par lequel aussi vous vous sauvez, si vous le gardez tel que je vous l'ai annoncé ; sinon, vous auriez cru en vain. Je vous ai donc transmis en premier lieu ce que j'avais moi-même reçu, à savoir que le Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures, qu'il a été mis au tombeau, qu'il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures, qu'il est apparu à Céphas, puis aux Douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois - la plupart d'entre eux demeurent jusqu'à présent et quelques-uns se sont endormis - ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. Et, en tout dernier lieu, il m'est apparu à moi aussi, comme à l'avorton. Car je suis le moindre des apôtres ; je ne mérite pas d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'Église de Dieu. C'est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis, et sa grâce à mon égard n'a pas été stérile. Loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous : oh ! Non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. Bref, eux ou moi, voilà ce que nous prêchons. Et voilà ce que vous avez cru. Or, si l'on prêche que le Christ est ressuscité des morts, comment certains parmi vous peuvent-ils dire qu'il n'y a pas de résurrection des morts ? S'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est pas ressuscité.
Mais si le Christ n'est pas ressuscité, vide alors est notre message, vide aussi votre foi. Il se trouve même que nous sommes des faux témoins de Dieu, puisque nous avons attesté contre Dieu qu'il a ressuscité le Christ, alors qu'il ne l'a pas ressuscité, s'il est vrai que les morts ne ressuscitent pas. Car si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n'est pas ressuscité. Et si le Christ n'est pas ressuscité, vaine est votre foi ; vous êtes encore dans vos péchés. Alors aussi ceux qui se sont endormis dans le Christ ont péri. Si c'est pour cette vie seulement que nous avons mis notre espoir dans le Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. Mais non ; le Christ est ressuscité d'entre les morts, prémices de ceux qui se sont endormis. Car, la mort étant venue par un homme, c'est par un homme aussi que vient la résurrection des morts. De même en effet que tous meurent en Adam, ainsi tous revivront dans le Christ. Mais chacun à son rang.
Que la grâce de Dieu le Père soit sur nous tous Amen.

Les Fidèles Chantent "Agios" : Dieu Saint, Saint Fort, Saint Immortel, qui est né de la Vierge, aie pitié de nous. Dieu Saint Fort, Saint Immortel, qui a été crucifié pour nous, aie pitié de nous. Dieu Saint, Saint Fort, Saint Immortel, qui est ressuscité des morts et monté au ciel, aie pitié de nous. Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen. Ô Trinité Sainte aie pitié de nous.

Oraison de l'Evangile 

Le Prêtre : Prions.
Le Diacre : Debout pour la prière.
Le Prêtre : La Paix soit avec vous tous.
Les Fidèles : Et avec votre esprit. 

Le Prêtre : Ô Maître Seigneur Jésus-Christ, Notre Dieu qui s'est adressé à ses Saints Apôtres et ses bienheureux Disciples en disant que de nombreux Prophètes et Justes ont désiré voir ce que vous voyez et ne l'ont pas vu, et entendre ce que vous entendez et ne l'ont pas entendu; quant à vous, heureux sont vos yeux parce qu'ils voient et heureuses sont vos oreilles parce qu'elles entendent. Rends-nous dignes d'écouter et de pratiquer Tes Saintes Evangiles par les prières de Tes Saints.
Le Diacre : Priez pour la Sainte Evangile.
Les Fidèles : Seigneur aie pitié.

Le Prêtre : Souviens-Toi encore, Ô Notre Seigneur de tous ceux qui nous ont demandé de nous souvenir d'eux dans les prières que nous T'adressons. Les défunts, donne-les le repos, les malades guéris-les; car Tu es Notre Vie à tous, Notre Salut à tous, Notre Espérance à tous, Notre Guérison à tous et Notre Résurrection à tous. A Toi, nous élevon la gloire, l'honneur et l'adoration avec Ton Père Très Bon et le Saint-Esprit Vivifiant et Consubstantiel à Toi, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

Psaume 64,4

Heureux celui que tu choisis
celui que tu appelles pour le faire habiter
dans tes parvis éternellement
Tu nous exauces Ô Dieu Notre Sauveur
Tu es l'espoir des extrémités de la terre
Alléluia.

Evangile selon Saint Jean (5 : 19 -; 29)

Jésus reprit donc la parole et leur dit : " En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, qu'il ne le voie faire au Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement. Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait ; et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci, à vous en stupéfier. Comme le Père en effet ressuscite les morts et leur redonne vie, ainsi le Fils donne vie à qui il veut. Car le Père ne juge personne ; il a donné au Fils le jugement tout entier, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et croit à celui qui m'a envoyé a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.
En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient - et c'est maintenant - où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l'auront entendue vivront. Comme le Père en effet a la vie en lui-même, de même a-t-il donné au Fils d'avoir aussi la vie en lui-même et il lui a donné pouvoir d'exercer le jugement parce qu'il est Fils d'homme. N'en soyez pas étonnés, car elle vient, l'heure où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et sortiront : ceux qui auront fait le bien, pour une résurrection de vie, ceux qui auront fait le mal, pour une résurrection de jugement.
Gloire à Dieu éternellement, Amen. 

Le Prêtre dit le cantique suivant : Seigneur donne le repos dans le Royaume des cieux à cette âme pour laquelle nous nous sommes réunis. Ouvre-lui les portes du ciel. Reçois-la par Ta grande miséricorde. Ouvre-lui Seigneur la porte de la justice afin qu'elle entre et se réjouisse. Ouvre-lui Seigneur, la porte du paradis comme tu l'as ouverte pour le Larron. Ouvre-lui Seigneur la porte du Royaume pour qu'elle partage la vie de Tes Saints. Ouvre-lui Seigneur les portes du repos pour qu'elle chante avec Tes Anges. Qu'elle mérite de goûter Tes délices. Que les Anges la fassent entrer dans la vraie vie. Qu'elle s'assoie au sein de nos pères Abraham, Isaac et Jacob. Pardonne-la les péchés qu'elle a faits consciemment ou par ignorance. Tu connais, Seigneur, la faiblesse du genre humain. Que Ta miséricorde s'occupe de tous ceux qu'elle a laissés ainsi que sa famille. Donne-leur la patience. Donne-leur une récompense céleste par l'intercession de Notre Dame Sainte Marie et de tous les choeurs célestes. Que Ta miséricorde et Ton aide descendent sur Ton peuple. Donne-leur la fraîcheur et affermis-nous dans la foi Orthodoxe. Sois Notre protecteur, nous Tes fidèles. Nous T'adorons, ô Christ avec Ton Père le bon et le Saint Esprit car Tu es venu et nous as sauvés.
Le Diacre : Pour cela nous le louons

 

Les Trois Grands Oraisons

 

1- Oraison pour la Paix de l'Eglise 

Le Prêtre : Prions.
Le Diacre : Debout pour la prière.
Le Prêtre : La Paix soit avec vous tous.
Les Fidèles : Et avec votre esprit.

Le Prêtre : Prions encore Dieu Tout-Puissant, Père de Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Nous invoquons et nous supplions Ta bonté Ô Ami du genre humain; Souviens-Toi Seigneur de la paix de Ton Eglise, Une, Unique, Sainte, Universelle et Apostolique.
Le Diacre : Priez pour la paix de l'Eglise, Une, Unique, Sainte, Universelle et Apostolique, l'Eglise de Dieu, l'Eglise Orthodoxe.
Les Fidèles : Seigneur aie pitié.

Le Prêtre : Elle qui s'étend d'une extrémité du monde à l'autre, tous les peuples et tous les troupeaux, bénis-les. Mets en nos coeurs la Paix céleste. Accorde-nous aussi la paix de ce monde. Orne les chefs d'Etat, les armées, les chefs, les ministres, les foules, nos voisins et nous-mêmes, de toute paix. Ô Prince de la paix, accorde-nous Ta paix car Tu nous as tout accordé. Garde-nous à Toi car nous ne connaissons personne d'autre que Toi et invoquons Ton Saint Nom. Vivifie nos âmes par Ton Saint Esprit et ne permets pas que la mort du péché règne sur nous, Tes serviteurs, ni sur Ton peuple (Il signe les fidèles).
Les Fidèles : Seigneur aie pitié. 

2- Oraison pour la Hiérarchie 

Le Prêtre : Implorons encore Dieu Tout Puissant, Père de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus Christ. Nous invoquons et supplions Ta bonté Ô Ami du genre humain. Souviens-Toi Seigneur de Notre Patriarche, le Saint Père, le Grand Prêtre, le Pape Abba (............), de Notre Métropolite Abba (............) Et de Notre Evêque Abba (............).
Le Diacre : Priez pour Notre Grand-Prêtre le Pape Abba (............), Pape, Patriarche et Archevêque de la mégalopole d'Alexandrie, de Notre Métropolite Abba (............), de Notre Evêque Abba (............), et tous nos Evêques Orthodoxes.
Les Fidèles : Seigneur aie pitié.

Le Prêtre : Dans  Ta  bienveillance  conserve-les   de  longues   années paisibles. Qu'ils accomplissent le ministère sacré pour lequel Tu leur as fait confiance par Ta Sainte Volonté. Qu'ils expliquent la parole de vérité avec droiture et gouvernent Ton peuple avec Sainteté et Justice. Aux Evêques Orthodoxes, aux Higoumènes, aux Prêtres, aux Diacres et à tout le peuple de Ton Eglise Une, Unique, Sainte,   Universelle et Apostolique,  daigne  leur accorder ainsi qu'à nous la paix et le salut en tout lieu. Les prières qu'ils T'adressent pour nous et pour Ton peuple (Il signe le peuple avec la boîte de l'encens) et celles que nous T'adressons pour eux. Daigne les accepter sur Ton Saint Autel Céleste en odeur d'encens. Ecrase et humilie rapidement tous leurs ennemis  visibles  et  invisibles. Garde-les eux-mêmes dans la paix et la justice de Ta Sainte Eglise.
Les Fidèles : Seigneur aie pitié. 

3- Oraison pour les assemblées 

Le Prêtre : Implorons encore Dieu Tout-Puissant, Père de Notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ, nous invoquons et supplions Ta bonté Ô Ami du genre humain, Souviens-Toi Seigneur de nos Assemblées, Bénis-les.
Le Diacre : Priez pour cette Sainte Eglise et pour nos Assemblées.
Les Fidèles : Seigneur aie pitié.

Le Prêtre : Fais qu'elles soient pour nous sans encombre ni obstacle, afin que nous fassions selon Ta Sainte et Bienheureuse volonté, des maisons de prières, des maisons de pureté, des maisons de bénédiction. Accorde-les nous Seigneur et fais-en jouir Tes serviteurs qui nous succéderont jusqu'à la fin des temps. Déracine totalement du monde, le culte des idoles. Ecrase et rabaisse rapidement le Démon et toutes ses forces pernicieuses. Ecarte les doutes et ceux qui les suscitent et que cessent les divisions dues aux hérésies. Humilie, Seigneur, les ennemis de Ta Sainte Eglise aujourd'hui ainsi qu'en tout temps. Brise leur orgueil et fais-leur promptement connaître leurs faiblesses. Freine leur envie, leurs tentatives, leur folie, leur méchanceté, leur calomnie envers nous. Anéantis-les Seigneur et déjoue leur conseil comme tu as déjoué le conseil d'Akhitophel.
Les Fidèles : Seigneur aie pitié.

Le Prêtre : Lève-Toi Seigneur Dieu. Que tous Tes ennemis soient dispersés. Que fuient devant Toi, tous ceux qui haïssent Ton Saint Nom, et que Ton peuple se multiplie, par Ta bénédiction, par milliers et par millions qui agissent selon Ta Sainte Volonté. Par la grâce, la miséricorde et l'amour du genre humain de Ton Fils Unique Notre Seigneur, Notre Dieu et Notre Sauveur Jésus-Christ, par Qui la gloire, l'honneur, la magnificence et l'adoration Te sont dus avec Lui et le Saint-Esprit vivifiant et consubstantiel, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen. 

Le Credo 

Les Diacres et les Fidèles :

En vérité, je crois en Un seul Dieu. Le Père Tout-Puissant. Créateur du ciel et de la terre, de toutes les choses visibles et invisibles. Je crois en Un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils Unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles. Lumière né de la Lumière. Vrai Dieu né du Vrai Dieu. Engendré, non pas créé, consubstantiel au Père par qui tout a été fait, qui pour nous, les hommes et pour notre salut est descendu du ciel. Par l'Esprit Saint, II a pris chair de la Vierge Marie et s'est fait homme, a été crucifié pour nous sous Ponce Pilate, a souffert et a été enseveli. Il est ressuscité des morts le troisième jour conformément aux Ecritures. Il est monté au ciel et s'est assis à la Droite du Père d'où II reviendra dans Sa gloire pour juger les vivants et les morts et son Règne n'aura pas de fin. Je crois en l'Esprit Saint qui est Seigneur et qui donne la vie. Il procède du Père. Avec le Père et le Fils, II reçoit même adoration et même gloire. Il a parlé par les Prophètes. Je crois en l'Eglise, Une, Sainte, Universelle et Apostolique. Je reconnais un seul Baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir. Amen. 

Le Prêtre : Ô Dieu éternel qui connais les choses cachées avant qu'elles soient dévoilées. Toi qui connais toute chose. Toi qui as créé toutes choses de rien. Toi qui tiens dans ses mains le pouvoir de vie et de mort. Toi qui es descendu jusqu'aux portes de l'enfer et remonté. Tu as créé l'homme mystérieusement, ô Notre Seigneur, de même la mort temporelle de tes créatures et leur résurrection éternelle. Nous Te rendons grâces à haute voix pour toutes choses, pour notre venue au monde et notre départ dans l'espérance de la résurrection. Nous bénissons la venue de Ton Christ et l'esprit filial que Tu nous as donnée quand il est descendu dans notre monde il a souffert pour nous et nous Ressuscites avec Lui sans effort. Reçois Seigneur l'âme pure de Ton serviteur (-). Donne lui le repos jusqu'au jour du jugement et le retour de Ton Christ, au sein de nos saints pères Abraham, Isaac et Jacob le lieu où sont éloigné toute angoisse, toute tristesse et toute larme. S'il a fait des péchés en tant qu'homme, pardonne-le. Eloigne de lui toute punition car Tu n'as pas créé l'homme pour le tuer mais pour qu'il vive. Donne-lui le repos dans Ta demeure. Nous aussi, présents ici, aie pitié de nos. Rends-nous dignes de T'adorer sans souci. Ceux qui sont tristes, console-les. Les autres, aide-les. Les orphelins prends-les en charge. Ceux qui sont présents et sont en deuil aie pitié d'eux, bénis-les, donne-leur une récompense céleste dans les siècles à venir et à jamais. Car Tu es Dieu miséricordieux et plein de bonté. Gloire à Toi au plus haut des cieux. A Toi l'honneur et l'adoration o Père, Fils et Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles Amen.

Les Fidèles : Notre Père qui es au cieux 

Le Prêtre après la mise en tombeau du mort il lit cette prière :

Ô Maître, Dieu Tout-Puissant, Père de Notre Seigneur, Notre Dieu et Notre Sauveur Jésus Christ, nous T'invoquons et nous supplions Ta bonté ô Ami du genre humain pour Ton serviteur (-)  dont l'âme a quitté le corps. Envoie au devant de lui l'Ange de miséricorde,  l'Ange de justice;  l'Ange de paix pour l'introduire devant Toi sans crainte. Toutes ses fautes, par parole, toutes ses iniquités, remets-les-lui. Que les serviteurs qui parlent contre lui s'enfuient. Que le pouvoir de l'ennemi soit anéanti. Que la colère du dragon soit terminée. Que les gueules des lions soient fermées. Que les esprits mauvais soient dispersés. Que le feu de l'enfer soit éteint. Que les verres qui ne dorment pas soient calmes. Que les très sombres ténèbres soient illuminées. Que les Anges de lumière marchent devant lui. Que la porte de justice soit ouverte pour lui. Qu'il participe aux choeurs célestes.  Fais-le entrer dans le paradis des délices. Nourris-le de l'arbre de vie. Assieds le parmi nos premiers pères Abraham,  Isaac et Jacob dans Ton Royaume. Nous Te prions pour lui. Qu'il se souvienne de nous devant Toi. Par la grâce la bonté et l'amour du genre humain de Ton Fils Unique Notre Seigneur, Notre Dieu et Notre Sauveur Jésus Christ. Par qui Te sont dus, la gloire,  l'honneur, la puissance et l'adoration avec Lui et le Saint Esprit, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles Amen
         + La prière d'absolution pour le Fils
         + dit la bénédiction : Ô Dieu, sauve Ton peuple, bénit Ton héritage, pais Ton troupeau et exalte-le éternellement. Elève l'influence des Chrétiens par la puissance de Ta Croix vivifiante. Par les prières et les intercessions, en notre faveur, de Notre Dame et Reine à tous, la Très Sainte Vierge Marie, de Saint Jean Baptiste, de Saint Marc, de Saint Athanase l'Apostolique, de Saint Bichoï.......ici, il fait mémoire du Saint du jour, de tous les ordres célestes et de tous les choeurs des Saints. Ô Christ Notre Dieu, Roi de la Paix, donne-nous Ta paix, confirme-nous dans Ta paix, à Toi la puissance, la gloire, la bénédiction et l'adoration, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

 

II- Prière pour les Femmes 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50 

Le Diacre : 

Psaume 102,  1-4

Mon âme, bénis le Seigneur
et que tout ce qui est en moi bénisse son Saint Nom
Mon âme, bénis le Seigneur
et n'oublie jamais tous ses bienfaits
C'est lui qui pardonne toutes tes fautes,
Lui qui guérit toutes tes infirmités
C'est Lui qui arrache ta vie au trépas,
qui te couronne de bonté et de miséricorde
Alléluia 

Psaume 113, 24-26

Le ciel, c'est le ciel du Seigneur
la terre, il l'a donnée aux fils d'Adam
Ce ne sont pas les morts qui louent le Seigneur
ni personne de ceux qui descendent au pays du silence
Mais c'est nous, les vivants, qui bénissons
le Seigneur maintenant et à jamais,
Alléluia

Psaume 118, 81-26, 109,132,133-175
Mon âme languit après ton secours,
J'espère en Ta parole.
Ma vie est dans un perpétuel danger
mais je n'oublie pas ta loi.
Tourne-toi vers moi et montre-moi ta miséricorde
Dirige mes pas selon ton oracle
Que mon âme vive afin de te louer
et que tes sentences me viennent en aide
Alléluia 

    + Bénissez-moi, Voyez je me prosterne devant vous. Pardonnez-moi mes pères et mes frères. Priez pour moi. Gloire au Père, au Fils, et au Saint Esprit, Maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

Le Diacre : 

Epître de Saint Paul aux Corinthiens  (1.15 :39 -; 50)

Toutes les chairs ne sont pas les mêmes, mais autre est la chair des hommes, autre la chair des bêtes, autre la chair des oiseaux, autre celle des poissons. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres, mais autre est l'éclat des célestes, autre celui des terrestres. Autre l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, autre l'éclat des étoiles. Une étoile même diffère en éclat d'une étoile. Ainsi en va-t-il de la résurrection des morts : on est semé dans la corruption, on ressuscite dans l'incorruptibilité ; on est semé dans l'ignominie, on ressuscite dans la gloire ; on est semé dans la faiblesse, on ressuscite dans la force ; on est semé corps psychique, on ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps psychique, il y a aussi un corps spirituel. C'est ainsi qu'il est écrit : le premier homme, Adam, a été fait âme vivante ; le dernier Adam, esprit vivifiant. Mais ce n'est pas le spirituel qui paraît d'abord ; c'est le psychique, puis le spirituel. Le premier homme, issu du sol, est terrestre, le second, lui, vient du ciel. Tel a été le terrestre, tels seront aussi les terrestres ; tel le céleste, tels seront aussi les célestes. Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste. Je l'affirme, frères : la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu, ni la corruption hériter de l'incorruptibilité.
Que la grâce de Dieu Le Père soit sur nous

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile

Le Diacre :                                           

Psaume 114,7-8

Reviens donc, mon âme, à ta sérénité
car le Seigneur t'a fait du bien
Ô Seigneur sauve-moi la vie
notre Dieu est plein de miséricorde
Alléluia

Evangile selon saint Matthieu (26 : 6 -; 13)

Comme Jésus se trouvait à Béthanie, chez Simon le lépreux, une femme s'approcha de lui, avec un flacon d'albâtre contenant un parfum très précieux, et elle le versa sur sa tête, tandis qu'il était à table. A cette vue les disciples furent indignés : " A quoi bon ce gaspillage ? dirent-ils ; cela pouvait être vendu bien cher et donné à des pauvres. " Jésus s'en aperçut et leur dit : " Pourquoi tracassez-vous cette femme ? C'est vraiment une "bonne oeuvre" qu'elle a accomplie pour moi. Les pauvres, en effet, vous les aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m'aurez pas toujours. Si elle a répandu ce parfum sur mon corps, c'est pour m'ensevelir qu'elle l'a fait. En vérité je vous le dis, partout où sera proclamé cet Évangile, dans le monde entier, on redira aussi, à sa mémoire, ce qu'elle vient de faire. "
Gloire à Dieu éternellement, Amen.

Le Prêtre :
+ Le Cantique
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ En vérité,  l'abondance de Ta miséricorde a été accomplie. Ta parole n'est pas fausse, Ô Dieu Tout-puissant, Père de Notre Seigneur, Notre Dieu, et Notre Sauveur le Christ, Notre vie, Notre assistance et Notre Sauveur Jésus Christ, Lui qui es venu nous sauver de la mort par ta mort vivifiante,  tu nous as redonné la vie par Sa résurrection d'entre les morts. Il nous a donné les arrhes de notre résurrection. Il a cassé le pine amère sur la croix. Il a accepté sa mort pour accomplir le salut, car il était humble. Nous T'adorons avec Lui et le Saint Esprit vivifiant. Nous inclinons nos têtes devant Toi    comme les esclaves et les serviteurs de Tes sacrements. Ta puissance a voulu que soient unis l'âme et le corps dans une vie de souffrances,  de tristesse et de fatigue en ce monde par le rachat de nos péchés. Nous Te louons avec des louanges d'action de grâce pour toutes Tes oeuvres saintes. Cette côte prise à l'homme a introduit le péché dans le genre humain mais Tu lui as pardonné ses péchés par les mérites de Ton Fils Unique qui est né de la Vierge et a renouvelé notre nature. Nous nous inclinons devant Toi pour Ta servante  (-)  dont le corps est retourné à la terre et l'esprit à Toi. Nous Te prions o ami du genre humain plein de miséricorde en tout temps, aie pitié d'elle, donne-lui le repos, pardonne-lui ses péchés et ne les compte pas car Tu n'as pas créé l'homme pour le mal mais pour le bien. Maintenant elle est debout devant le trône de Ton Christ. Qu'elle trouve le repos ,1e rafraîchissement et la joie. Ceux qu'elle a laissés, console-les. Ceux qui sont devenus orphelins, nourris-les. Ceux qui sont présents avec nous, béni-les; donne-leur la récompense céleste et une part à Ton Royaume car tout le monde vient vers Toi. Seigneur donne le repos à Ta servante car Tu es Un, Unique, le véritable avec Ton Fils Unique Jésus Christ Notre Seigneur et le Saint Esprit vivifiant et consubstantiel, maintenant toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux
Le Prêtre : + Prière de l'absolution
                 + Seigneur aie pitié 41 fois 

 

 

III- Prière pour les Garçons

 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50 

Psaume 26,9 - 10-13

Tu es mon secours, ne me rejette pas;
ne me délaisse pas,S Dieu mon sauveur.
Quand mon père et ma mère m'abandonneraient
le Seigneur serait là pour m'adopter.
Oui, j'en ai l'assurance, je verrai la bonté
du Seigneur sur la terre des vivants,
Alléluia

Psaume 64,5- 9

Heureux celui que tu choisis,
celui que tu appelles pour le faire
habiter dans tes parvis!
Puissions- nous être rassasiés des biens de ta maison,
de la sainteté de ton temple !
Le Seigneur sauve les âmes de ses serviteurs,
Tous ceux qui se confient en lui ne seront déçus.
Alléluia

Psaume 114-117

Ô Seigneur, sauve-moi la vie
Le Seigneur est bon et juste,
et notre Dieu est plein de miséricorde
Le Seigneur prend soin de coeurs simples;
j'étais dans la misère et il m'a sauvé.
Du fond de la détresse, j'ai invoqué le
Seigneur, le Seigneur m'a exaucé et m'a délivré.
Alléluia

 + Bénissez moi, je m'incline devant vous, Pardonnez moi, mes pères et mes frères, priez pour moi. Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

Le Diacre :

Epître de Saint Paul aux Thessaloniciens (1. 4 : 13 -; 18)

Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez ignorants au sujet des morts ; il ne faut pas que vous vous désoliez comme les autres, qui n'ont pas d'espérance. Puisque nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, de même, ceux qui se sont endormis en Jésus, Dieu les emmènera avec lui. Voici en effet ce que nous avons à vous dire, sur la parole du Seigneur. Nous, les vivants, nous qui serons encore là pour l'Avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui seront endormis. Car lui-même, le Seigneur, au signal donné par la voix de l'archange et la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts qui sont dans le Christ ressusciteront en premier lieu ; après quoi nous, les vivants, nous qui serons encore là, nous serons réunis à eux et emportés sur des nuées pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Ainsi nous serons avec le Seigneur toujours. Réconfortez-vous donc les uns les autres de ces pensées.
Que la grâce de Dieu le Père soit sur nous tous Amen.

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile

 Le Diacre :

Psaume 26, 114

Quand mon père et ma mère m'abandonneraient
Le Seigneur serait là pour m'adopter.
Le Seigneur prend soin de coeurs simples;
j'étais dans la misère,et il m'a sauvé.
Alléluia.

Evangile selon Saint Luc (7 : 11 -; 16)

Et il advint ensuite qu'il se rendit dans une ville appelée Naïm. Ses disciples et une foule nombreuse faisaient route avec lui. Quand il fut près de la porte de la ville, voilà qu'on portait en terre un mort, un fils unique dont la mère était veuve ; et il y avait avec elle une foule considérable de la ville. En la voyant, le Seigneur eut pitié d'elle et lui dit : "Ne pleure pas. " Puis, s'approchant, il toucha le cercueil, et les porteurs s'arrêtèrent. Et il dit : " Jeune homme, je te le dis, lève-toi. " Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler. Et il le remit à sa mère. Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en disant : " Un grand prophète s'est levé parmi nous et Dieu a visité son peuple. "
Gloire à Dieu éternellement, Amen. 

 Le Prêtre :
+ Le Cantique
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ Ô Notre Dieu véritable, le Verbe du Père Tout-Puissant, Seigneur de Toutes Choses, intouchable, qui demeure dans le sein du Père. Toi qui es le seul Dieu, notre Maître et Notre Sauveur ; Ami du genre humain. Toi qui nous fait des merveilles en tout temps. Toi qui connais toutes choses cachées ou visibles, des hommes, pour cela nous T'invoquons et nous Te supplions ô Ami du genre humain de recevoir par Ta miséricorde et Ta bonté l'âme de Ton serviteur (x) qui n'est pas demeuré longtemps sur la terre. Il n'a pas profité des bienfaits ni pris ni donné mais il était nourri du lait pur et vêtu de la lumière claire et d'une virginité sans souillure. Nous Te supplions de lui donner le repos par Ta miséricorde. Car si Tu nous juges selon nos iniquités, personne ne sera innocent devant Toi, même s'il demeure sur la terre un seul jour. Car pour les enfants Tu as ordonné en disant :  " Gardez vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans le ciel contemplent sans cesse la face de mon père qui est dans les cieux". Puisque Tu as accordé ce grand don aux enfants dans le ciel compte Ton serviteur (x) parmi les 144 Mille enfants qui l'ont précédé dans les  lieux de repos de Ton Royaume. Donne lui un habit pur dans les demeures lumineuses que Tu as préparés pour ceux qui T'ont plu. Nous T'adorons o Notre Seigneur Jésus Christ.- Toi' qui scrutes nos coeurs, créateurs de toutes choses, qui connais tout ce qui est caché ou visible. Pour son père et sa mère dont Tu sais combien ils sont tristes, Toi Seigneur, Ami du genre humain, Tu es allé à Nain pour ressusciter le fils de la veuve d'entre les morts. Pour ses parents donne-leur un enfant afin qu'ils trouvent la joie car c'est Toi Seigneur Jésus Christ qui nous as été la tristesse. A Toi la gloire avec Ton Père le Bon et le Saint Esprit éternellement Amen.

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux
Le Prêtre :
+ Après la mise au tombeau du corps, il dit la prière
+ Prière de l'absolution
+ La bénédiction 

 

IV- Prière pour les filles 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50 

Psaume 33, 12 et 6

Vous, mes fils, écoutez-moi;
Je vais vous enseigner la crainte du Seigneur
Tournez les yeux, vers lui pour rayonner de joie;
et pour ne pas rougir de confusion
Alléluia

Psaume 62 , 6 et 8

Mon âme en sera rassasiée
comme d'une nourriture exquise
et de mes lèvres joyeuses va monter Ta louange
Car Tu es mon appui.
Alléluia

Psaume 70

Seigneur Tu es mon espoir depuis mon enfance
Depuis ma naissance, c'est sur Toi que je m'appuie:
dès le sein maternel, Tu as été mon protecteur;
Ma bouche est pleine de Tes louanges,
Alléluia

Psaume 88, 48 et 49

Songe combien courte est ma vie
Combiens caducs, les hommes que Tu as crées
Quel est le vivant qui pourrait échapper à la mort.
Alléluia

Psaume 118, 73

Toi dont les mains m'ont créé et formé,
donne-moi la sagesse pour apprendre Tes commandements
Ceux qui Te craignent se réjouiront de me voir,
car je mets mon espoir en Ta parole,
Je reconnais, Seigneur, que Tes sentences sont justes
mais que Ta miséricorde soit ma consolation
Alléluia

+ Bénissez-moi, Voyez je me prosterne devant vous. Pardonnez-moi mes pères et mes frères. Priez pour moi. Gloire au Père, au Fils, et au Saint Esprit, Maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

Le Diacre :

Epître de Saint Paul aux Corinthiens (1. 15 : 50 -; 58)

Je l'affirme, frères : la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu, ni la corruption hériter de l'incorruptibilité. Oui, je vais vous dire un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés. En un instant, en un clin d'oeil, au son de la trompette finale, car elle sonnera, la trompette, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons transformés. Il faut, en effet, que cet être corruptible revête l'incorruptibilité, que cet être mortel revête l'immortalité. Quand donc cet être corruptible aura revêtu l'incorruptibilité et que cet être mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire. Où est-elle, ô mort, ta victoire ? Où est-il, ô mort, ton aiguillon ? L'aiguillon de la mort, c'est le péché, et la force du péché, c'est la Loi. Mais grâces soient à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ ! Ainsi donc, mes frères bien-aimés, montrez-vous fermes, inébranlables, toujours en progrès dans l'oeuvre du Seigneur, sachant que votre labeur n'est pas vain dans le Seigneur.
Que la grâce de Dieu le Père soit sur nous Amen.

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile

 Le Diacre :

Psaume 38,12 et 13

Devant Toi je ne suis, qu'un voyageur, un passant,
comme mes "pères .Détourne de moi tes regards courroucés
afin que j'ai quelque reprit avant de m'en aller
pour ne plus revenir
Alléluia.

Evangile selon Saint Matthieu (9 : 18 -; 26)

Tandis qu'il leur parlait, voici qu'un chef s'approche, et il se prosternait devant lui en disant : " Ma fille est morte à l'instant ; mais viens lui imposer ta main et elle vivra. " Et, se levant, Jésus le suivait ainsi que ses disciples. Or voici qu'une femme, hémorroïsse depuis douze années, s'approcha par derrière et toucha la frange de son manteau. Car elle se disait en elle-même : " Si seulement je touche son manteau, je serai sauvée. " Jésus se retournant la vit et lui dit : " Aie confiance, ma fille, ta foi t'a sauvée. " Et de ce moment la femme fut sauvée. Arrivé à la maison du chef et voyant les joueurs de flûte et la foule en tumulte, Jésus dit : " Retirez-vous ; car elle n'est pas morte, la fillette, mais elle dort. " Et ils se moquaient de lui. Mais, quand on eut mis la foule dehors, il entra, prit la main de la fillette et celle-ci se dressa. Le bruit s'en répandit dans toute cette contrée.
Gloire à Dieu éternellement, Amen. 

Le Prêtre :
+ Le Cantique
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ Notre Seigneur, Notre bienfaiteur, Ami du genre humain, Bon Sauveur de tous les temps nous proclamons Ton Saint Nom glorieux qui nous remplis de crainte. Ecoute nos supplications et reçois nos prières par Ta bonté Garde-nous forts et ne juge pas Tes serviteurs car personne ne peut se tenir debout devant Toi. Nous T'adorons, nous nous prosternons devant Toi, nous Te rendons grâce nous Te louons, nous proclamons que Tu as pris notre chair, que Tu es mort pour  nous pour anéantir la mort et Tu nous as donné  les arrhes du salut par Ta résurrection  d'entre les morts. Tu nous as montré comment sera ton avènement au dernier jour, quand Tu reviendras juger les vivants et les morts et donner à chacun selon ses oeuvres. Ce jour-là toutes les actions cachées des hommes seront dévoilées en un clin d'oeil pendant qu'ils seront debout nus, baissant la tête devant Ta Sainte gloire o Dieu le Verbe du Père. Nous Te supplions o Ami du genre humain, ami de Tes créatures, pour l'âme de Ta servante cette jeune fille vierge (-) qui a quittée son corps comme tous ses pères pour aller vers Toi o Dieu véritable. Qu'elle arrive devant Toi comme une lampe allumée. Compte-la parmi toutes les vierges qui l'ont précédée au grand festin de la joie inexprimable que Tu as préparée pour ceux qui T'ont plu. Ressuscite-la selon Tes promesses vraies avec les justes pour qu'elle ait part au Royaume de Ton Christ Jésus Notre Seigneur. A Toi la gloire avec Ton Fils Unique et le Saint Esprit vivifiant et consubstantiel, maintenant,  toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux

Le Prêtre :
+ La prière d'absolution
+ Seigneur aie pitié 41 fois
+ Après la mise au tombeau du corps, il dit la prière
+ La prière d'absolution

                   

 

 

V- Prière pour les femmes qui meurent pendant l'accouchement

 

 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens 

Le Diacre :

Lecture du Prophète Isaïe (26 :  9 -; 20)

Mon âme t'a désiré pendant la nuit, oui, au plus profond de moi, mon esprit te cherche, car lorsque tu rends tes jugements pour la terre, les habitants du monde apprennent la justice. Si l'on fait grâce au méchant sans qu'il apprenne la justice, au pays de la droiture il fait le mal, sans voir la majesté du Seigneur. Seigneur, ta main est levée et ils ne voient pas! Ils verront, pleins de confusion, ton amour jaloux pour ce peuple, oui, le feu préparé pour tes ennemis les dévorera. Seigneur, tu nous assures la paix, et même toutes nos oeuvres, tu les accomplis pour nous. Seigneur notre Dieu, d'autres maîtres que toi ont dominé sur nous, mais, attachés à toi seul, nous invoquons ton nom. Les morts ne revivront pas, les ombres ne se relèveront pas, car tu les as visités, exterminés, tu as détruit jusqu'à leur souvenir. Tu as fait de nous une nation, Seigneur, tu as fait de nous une nation et tu as été glorifié. Tu as fait reculer les limites du pays.  Seigneur, dans la détresse ils t'ont cherché, ils se répandirent en prière car ton châtiment était sur eux. Comme la femme enceinte à l'heure de l'enfantement souffre et crie dans ses douleurs, ainsi étions-nous devant ta face, Seigneur. Nous avons conçu, nous avons souffert, mais c'était pour enfanter du vent : nous n'avons pas donné le salut à la terre, il ne naît pas d'habitants au monde. Tes morts revivront, tes cadavres ressusciteront. Réveillez-vous et chantez, vous qui habitez la poussière, car ta rosée est une rosée lumineuse, et le pays va enfanter des ombres. Va, mon peuple, entre dans tes chambres, ferme tes portes sur toi; cache-toi un tout petit instant, jusqu'à ce qu'ait passé la fureur.
Gloire à la Sainte trinité : le Père, le Fils et le Saint Esprit, Amen.

Epître de Saint Paul aux Romains (5 : 1 -; 15)

Ayant donc reçu notre justification de la foi, nous sommes en paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, lui qui nous a donné d'avoir accès par la foi à cette grâce en laquelle nous sommes établis et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu. Que dis-je ? Nous nous glorifions encore des tribulations, sachant bien que la tribulation produit la constance, la constance une vertu éprouvée, la vertu éprouvée l'espérance. Et l'espérance ne déçoit point, parce que l'amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous fut donné. C'est en effet alors que nous étions sans force, c'est alors, au temps fixé, que le Christ est mort pour des impies -;  à peine en effet voudrait-on mourir pour un homme juste ; pour un homme de bien, oui, peut-être osera-t-on mourir -; mais la preuve que Dieu nous aime, c'est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous. Combien plus, maintenant justifiés dans son sang, serons-nous par lui sauvés de la colère. Si, étant ennemis, nous fûmes réconciliés à Dieu par la mort de Son Fils, combien plus, une fois réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie, et pas seulement cela, mais nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ par qui dès à présent nous avons obtenu la réconciliation. Adam et Jésus Christ. 
Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort a passé en tous les hommes, du fait que tous ont péché -; car jusqu'à la Loi il y avait du péché dans le monde, mais le péché n'est pas imputé quand il n'y a pas de loi ; cependant la mort a régné d'Adam à Moïse même sur ceux qui n'avaient point péché d'une transgression semblable à celle d'Adam, figure de celui qui devait venir... Mais il n'en va pas du don comme de la faute. Si, par la faute d'un seul, la multitude est morte, combien plus la grâce de Dieu et le don conféré par la grâce d'un seul homme, Jésus Christ, se sont-ils répandus à profusion sur la multitude. 
Que la Grâce de Dieu le Père soit avec vous tous mes pères et mes frères

 Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile

 Le Diacre :

Psaume 77, 32 -34

Mais lui, par compassion, leur remettait
leur faute, II se souvenait qu'ils ne sont
que chair, un souffle seulement,
qui s'en va pour ne plus revenir.
Alléluia.

Evangile selon saint Jean (16 : 20 -; 23)

En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira ; vous serez tristes, mais votre tristesse se changera en joie. La femme, sur le point d'accoucher, s'attriste parce que son heure est venue ; mais lorsqu'elle a donné le jour à l'enfant, elle ne se souvient plus des douleurs, dans la joie qu'un homme soit venu au monde. Vous aussi, maintenant vous voilà tristes ; mais je vous verrai de nouveau et votre coeur sera dans la joie, et votre joie, nul ne vous l'enlèvera. Ce jour-là, vous ne me poserez aucune question.
Gloire à Dieu éternellement, Amen. 

Le Prêtre :
+ Le Cantique
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ En vérité,  l'abondance de Ta miséricorde a été accomplie. Ta parole n'est pas fausse, Ô Dieu Tout-puissant, Père de Notre Seigneur, Notre Dieu, et Notre Sauveur le Christ, Notre vie, Notre assistance et Notre Sauveur Jésus Christ, Lui qui es venu nous sauver de la mort par ta mort vivifiante,  tu nous as redonné la vie par Sa résurrection d'entre les morts. Il nous a donné les arrhes de notre résurrection. Il a cassé le pine amère sur la croix. Il a accepté sa mort pour accomplir le salut, car il était humble. Nous T'adorons avec Lui et le Saint Esprit vivifiant. Nous inclinons nos têtes devant Toi    comme les esclaves et les serviteurs de Tes sacrements. Ta puissance a voulu que soient unis l'âme et le corps dans une vie de souffrances,  de tristesse et de fatigue en ce monde par le rachat de nos péchés. Nous Te louons avec des louanges d'action de grâce pour toutes Tes oeuvres saintes. Cette côte prise à l'homme a introduit le péché dans le genre humain mais Tu lui as pardonné ses péchés par les mérites de Ton Fils Unique qui est né de la Vierge et a renouvelé notre nature. Nous nous inclinons devant Toi pour Ta servante  (-)  dont le corps est retourné à la terre et l'esprit à Toi. Nous Te prions o ami du genre humain plein de miséricorde en tout temps, aie pitié d'elle, donne-lui le repos, pardonne-lui ses péchés et ne les compte pas car Tu n'as pas créé l'homme pour le mal mais pour le bien. Maintenant elle est debout devant le trône de Ton Christ. Qu'elle trouve le repos ,1e rafraîchissement et la joie. Ceux qu'elle a laissés, console-les. Ceux qui sont devenus orphelins, nourris-les. Ceux qui sont présents avec nous, béni-les; donne-leur la récompense céleste et une part à Ton Royaume car tout le monde vient vers Toi. Seigneur donne le repos à Ta servante car Tu es Un, Unique, le véritable avec Ton Fils Unique Jésus Christ Notre Seigneur et le Saint Esprit vivifiant et consubstantiel, maintenant toujours et dans les siècles des siècles, Amen. 

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux
Le Prêtre :
+ La prière d'absolution
+ Seigneur aie pitié 41 fois
+ Après la mise au tombeau du corps, il dit la prière
+ La prière d'absolution pour le Fils
+ La bénédiction
+ Notre Père qui es aux cieux                 

 

 

 

VI- Prière pour les Patriarches et les Evêques 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50
 

Le Diacre :

Psaume 117, 1 -5

Louez le Seigneur car il est bon,
car sa miséricorde est éternelle
Que la maison d'Israël le proclame:
sa miséricorde est éternelle
Que la maison d'Aaron le proclame:
sa miséricorde est éternelle.
Que ceux qui craignent le Seigneur, le répètent
sa miséricorde est éternelle.
Du fond de la détresse, j'ai invoqué le Seigneur,
le Seigneur m'a exaucé et m'a délivré.
Alléluia

Psaume 118, 33-40

Seigneur, montre-moi la voie de tes décrets,
pour que j'y demeure fidèle jusqu'à la fin.
Instruis-moi, que je garde ta loi
et que je l'observe de tout coeur.
Conduis-moi par les sentiers de tes commandements,
car ils font mes délices.
Incline mon coeur vers tes ordres
et non pas vers l'amour de l'argent.
Détourne mes yeux de la vue des choses vaines
fais-moi vivre dans tes sentiers.
En faveur de ton serviteur, accomplis l'oracle
qui concerne ceux qui te craignent.
Eloigne de moi la honte que je redoute.
car tes sentences donnent la joie.
Je languis après tes préceptes;
donne-moi la vie selon ta justice.
Alléluia

Psaume 138, 8-11

Je dirais: "Que les ténèbres du moins me dissimulent,
et que la clarté, autour de moi, soit comme la nuit"
Mais pour toi les ténèbres ne sont point obscures:
la nuit est pour toi transparente comme le jour,
l'ombre claire comme la lumière.
Car c'est toi qui as façonné mes reins,
toi qui m'as tissé dans le sein de ma mère.
Alléluia 

Epître de Saint Paul aux Hébreux  (13 : 7 - 21)

Souvenez-vous de vos chefs, eux qui vous ont fait entendre la parole de Dieu, et, considérant l'issue de leur carrière, imitez leur foi. Jésus Christ est le même hier et aujourd'hui, il le sera à jamais. Ne vous laissez pas égarer par des doctrines diverses et étrangères : car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, non par des aliments qui n'ont été d'aucun profit à ceux qui en usèrent. Nous avons un autel dont les desservants de la Tente n'ont pas le droit de se nourrir. Ces animaux, en effet, dont le grand prêtre porte le sang dans le sanctuaire pour l'expiation du péché, leurs corps sont brûlés en dehors du camp. C'est pourquoi Jésus lui aussi, pour sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte. Par conséquent, pour aller à lui sortons en dehors du camp, en portant son opprobre. Car nous n'avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous recherchons celle de l'avenir. Par lui, offrons à Dieu un sacrifice de louange en tout temps, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. Quant à la bienfaisance et à la mise en commun des ressources, ne les oubliez pas, car c'est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. obéissez à vos chefs et soyez-leur dociles, car ils veillent sur vos âmes, comme devant en rendre compte ; afin qu'ils le fassent avec joie et non en gémissant, ce qui vous serait dommageable. Priez pour nous, car nous croyons avoir une bonne conscience, résolus que nous sommes à nous bien conduire en toutes choses. Je vous exhorte plus instamment à le faire pour obtenir que je vous sois rendu plus vite. Que le Dieu de la paix, qui a ramené de chez les morts celui qui est devenu par le sang d'une alliance éternelle le grand Pasteur des brebis, notre Seigneur Jésus, vous rende aptes à accomplir sa volonté en toute sorte de bien, produisant en nous ce qui lui est agréable par Jésus Christ, à qui soit la gloire pour les siècles des siècles ! Amen. 
Que la Grâce de Dieu le Père soit avec vous tous mes pères et mes frères. 

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile  

Le Diacre : 

Psaume 60, 5-6

Que je sois pour toujours l'hôte de ta demeure
blotti à l'abri de tes ailes!
Car toi, mon Dieu, tu as entendu mes voeux,
tu m'as donné la récompense de ceux
qui craignent ton Nom.
Alléluia

Psaume 90, 1-2

Toi qui habites à l'abri du Très-Haut,
qui demeures à l'ombre du Tout-Puissant
dis au Seigneur: "Tu es mon refuge et ma citadelle,
mon Dieu, en qui je mets ma confiance"
Alléluia

Evangile selon Saint Luc (22 : 24 -; 30)

Il s'éleva aussi entre eux une contestation : lequel d'entre eux pouvait être tenu pour le plus grand ?  Il leur dit : " Les rois des nations dominent sur elles, et ceux qui exercent le pouvoir sur elles se font appeler Bienfaiteurs. Mais pour vous, il n'en va pas ainsi. Au contraire, que le plus grand parmi vous se comporte comme le plus jeune, et celui qui gouverne comme celui qui sert. Quel est en effet le plus grand, celui qui est à table ou celui qui sert ? N'est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert ! " Vous êtes, vous, ceux qui sont demeurés constamment avec moi dans mes épreuves ;  et moi je dispose pour vous du Royaume, comme mon Père en a disposé pour moi : vous mangerez et boirez à ma table en mon Royaume, et vous siégerez sur des trônes pour juger les douze tribus d'Israël.
Gloire à Dieu éternellement, Amen. 

Le Prêtre :
+ Le Cantique
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ Ô Maître Seigneur Jésus Christ, créateur de toutes choses. Par l'abondance de Ta bonté Tu as accepté de devenir Archevêque. Toi qui as orné Ta Sainte Eglise par des dons spirituels et des lois sacrées. Celle que Tu as rachetée par Ton sang précieux pour préparer Ton peuple. Permets-nous de nous souvenir par pureté et justice de T'adresser les louanges de remerciement pour toutes tes oeuvres car Tu es Notre appui, notre Sauveur, Notre Espérance, Notre rémission, notre résurrection et notre vie éternelle. Toi aussi, Seigneur, Ami du genre humain, Tu as donné des grades à toutes tes créatures, visibles et invisibles, dans les cieux, sur la terre et sous la terre. De même dans ton Eglise Sainte que Tu as confiée aux gardiens qui veillent sur ton peuple afin qu'il soit prêt pour Ton festin céleste. Nous T'invoquons et nous te supplions ô Ami du genre humain Toi qui nous donnes  des bienfaits reçois en paix l'âme de notre père bien-aimé le Patriarche ou l'Evêque) Anba (x) qui es allé vers Toi. Ô Dieu vivant, en tant que serviteur légal dans Ta sainte Eglise, donne-lui une part céleste et un grade élevé parmi les serviteurs qui l'ont précédé, et qui ont enseigné la parole de vérité par droiture et éclairé ton Eglise par la lumière véritable de ta Connaissance menant à la vie éternelle. Nous Te supplions o notre Roi de nous compter parmi eux et de nous donner le repos avec Ton Saint troupeau debout à la droite de ton trône. Comble nous par les prières et les intercessions afin que nous luttions avec droiture, t'adorions sans crainte, trouvions avec eux ta grâce et gagnions ta promesse incomparable, car c'est Toi qui donnes les bienfaits éternels. A Toi la gloire avec Ton Père le Bon et le Saint Esprit éternellement Amen.

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux
Le Prêtre :
+ Prière d'Absolution
+ Souviens Toi Seigneur de Ton serviteur le Patriarche (ou l'Evêque) Anba (...) qui a servi Ton Saint Autel par justice et par coeur pur. Donne-lui le repos dans les lieux de joie éternelle et une part parmi Tes Saints dans Ton festin plein de gloire, dans l'Eglise céleste des vivants, par Notre Seigneur Jésus Christ, avec qui Tu es béni, avec le Saint Esprit, Amen.

 

  

 

VII- Prière pour les Higoumènes et les Prêtres  

 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50 

Le Diacre : 

Psaume 134

Louez le Nom du Seigneur,
Louez-le, serviteurs du Seigneur,
vous qui demeurez dans le temple du Seigneur
dans les parvis de la maison de notre Dieu.
Louez le Seigneur, car il est bon;
chantez à la gloire de son Nom,
car il est aimable.
Car le Seigneur a fait choix de Jacob,
il a pris Israël pour son partage.
En vérité, je sais que le Seigneur est grand,
et que notre Seigneur l'emporte sur tous les dieux.
Alléluia

Psaume 106

Qu'ils remercient le Seigneur pour sa bonté
et pour ses miracles en faveur des fils d'Adam;
qu'ils le célèbrent dans l'assemblée du peuple
et qu'ils le louent dans le conseil des anciens.
Dieu multiplia les familles comme les troupeaux
A cette vue les coeurs droits se réjouissent,
et toute méchanceté n'a qu'à fermer la bouche.
Celui qui est sage, qu'il prenne garde à ces choses
et comprenne enfin les miséricordes du Seigneur.
Alléluia

Psaume 118

Mon âme est prosternée dans la poussière;
selon la parole, rends-moi la vie.
J'étale devant toi ma vie pour que tu m'exauces;
instruis-moi de tes décrets.
Révèle-moi la voie de tes préceptes,
et je méditerai tes merveilles.
Mon âme endolorie distille des larmes;
selon ta parole, réconforte-moi.
Détourne-moi de la voie du mensonge,
et donne-moi d'être fidèle à ta loi.
J'ai choisi la voie de la vérité,
ce sont tes sentences que je me suis imposées.
Alléluia

Le Prêtre : Je me prosterne devant vous. Pardonnez moi, mes pères et mes frères. Gloire au Père au Fils, et au Saint Esprit maintenant et toujours et dans les siècles des siècles, Amen 

Les Fidèles :
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile 

Le Diacre :

Psaume (64 : 4 -; 5)

Heureux celui que tu choisis
celui que tu appelles pour le faire
habiter dans tes parvis !
Puissions-nous être rassasiés
des biens de ta maison,
de la sainteté de ton temple!
Alléluia

L'Evangile selon Saint Matthieu (25 : 14 -; 22)

" C'est comme un homme qui, partant en voyage, appela ses serviteurs et leur remit sa fortune. A l'un il donna cinq talents, deux à un autre, un seul à un troisième, à chacun selon ses capacités, et puis il partit. Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents alla les faire produire et en gagna cinq autres. De même celui qui en avait reçu deux en gagna deux autres. Mais celui qui n'en avait reçu qu'un s'en alla faire un trou en terre et enfouit l'argent de son maître. Après un long temps, le maître de ces serviteurs arrive et il règle ses comptes avec eux. Celui qui avait reçu les cinq talents s'avança et présenta cinq autres talents : "Seigneur, dit-il, tu m'a remis cinq talents : voici cinq autres talents que j'ai gagnés. " "C'est bien, serviteur bon et fidèle, lui dit son maître, en peu de choses tu as été fidèle, sur beaucoup je t'établirai ; entre dans la joie de ton seigneur".
Gloire à Dieu éternellement, Amen.

Les Fidèles chantent :
Venez tous, vous qui parlez toutes les langues, pour pleurer notre Père, Notre guide bien aimé l'Higoumène (ou le prêtre) (x). Regardez, vous qui le connaissez, il est étendu parmi vous, il vous salue en disant : Adieu Autel du Seigneur, où j'ai présenté des offrandes à Dieu. Adieu mes pères qui aimez Dieu vous les prêtres nommés par le Tout-Puissant. Ô Pères, les higoumènes et prêtres qui avez participé avec moi pendant les services devant l'Autel de Dieu. Adieu mes pères les saints car vous ne voyez plus mon visage. Adieu mes frères les Diacres qui m'avez aidé pendant le service. La paix du Seigneur soit avec vous tous. Qu'il vous garde et vous protège. La paix du Seigneur soit toujours avec vous jusqu'à ce que vous accomplissiez votre devoir En vérité je vous dis mes frères bien aimés, vous ne verrez plus mon visage. Priez, le Seigneur pour moi, mes pères et mes frères afin que le Christ aie pitié de mon humilité. Priez pour moi afin que je sois digne de me tenir debout devant lui. Priez afin qu'il me pardonne et me traite avec miséricorde devant sa tribune, et me permettre d'entrer en paix dans la demeure de la  joie des 24 Vieillards. Va en paix, ô Père au sein de nos pères Abraham, Isaac, et Jacob. Va en paix. Que la paix soit avec Toi. Que par l'intercession de Notre Dame et Reine sainte Marie et tous les Saints, Dieu t'accorde l'appui, qu'il t'a toujours donné. Amen. Nous t'adorons ô Christ Notre Dieu, avec Ton Père plein de bonté et le Saint Esprit car Tu es venu et nous as rachetés.

 Le Prêtre :
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ Ô Combien tes oeuvres sont grandes Seigneur. Par ta sagesse Tu as façonné toutes choses. La terre est remplie de tes créatures. Toi qui accordes la vie et la mort. Tous ceux qui sont dignes de ta gloire sont vivants, auprès de Toi, Toi le Dieu des vivants. Toi le seul infiniment saint. Nous invoquons Ton Saint Nom que nous a enseigné Jésus Christ. Nous Te prions et nous Te supplions pour tous nos pères qui se sont endormis et spécialement pour Ton serviteur le défunt (x) qui a quitté le corps et est allé vers Toi. Dieu de tous les êtres. Son corps est retourné à la terre, que son âme pure trouve les lieux de tes Saints. Qu'il ait une part avec Tes prêtres Saints qui l'ont précédé dans l'Eglise céleste le lieu que Tu as promis à ceux qui T'ont plu. Qu'il soit digne de se tenir debout devant Toi, Dieu de tous les vivants. Seigneur, nous aussi, dont le séjour sur la terre est court, garde nous de tout mal, de toute souillure afin qu'avec une pureté véritable nous osions   nous approcher de ton lieu sacré et mériter   une place parmi Tes saints dans ce siècle et   le siècle à venir. Voilà notre espérance, nous Tes serviteurs qui croyons en Ton Saint Nom,  et en Ton Fils Unique Jésus Christ et le Saint Esprit, maintenant, et toujours et dans les siècles  des siècles Amen.

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux
Le Prêtre :   
+ Prière d'Absolution pour le Fils
+ Seigneur aie pitié 41 fois
+ Après la mise au tombeau du corps, il dit la prière
+ Prière d'Absolution
+ La bénédiction                   

 

 

VIII- Prière pour les Diacres  

 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50

Le Diacre : 

Psaume (65 : 16 -; 20)

Venez, vous tous qui craignez le Seigneur,
écoutez le récit de tout ce qu'il a fait
pour mon âme. Mes lèvres l'ont invoqué,
ma langue l'a loué.
Si je m'étais vu le coeur coupable,
le Seigneur ne m'aurait pas exaucé
Mais Dieu m'a écouté
il a prêté l'oreille à la voix de ma prière
Que Dieu soit béni qui n'a pas repoussé ma prière,
et qui ne m'a refusé sa miséricorde
Alléluia

Psaume (118 : 105 -; 112)

Ta parole est une torche qui éclaire mes pas.
Une lumière sur ma route; sous la foi du serment
je m'engage à observer tes justes sentences.
Je suis dans une pénible affliction, Seigneur;
rends-moi la vie selon ta parole.
Agrée, Seigneur, l'offrande de ma promesse,
et enseigne-moi tes sentences.
Ma vie est dans un perpétuel danger,
mais je n'oublie pas ta loi.
Des impies m'ont tendu des embûches,
mais je ne me suis pas écarté de tes préceptes
Mon héritage éternel, ce sont tes ordres,
car ils font la joie de mon coeur.
J'ai plié mon coeur à l'accomplissement perpétuel
et constant de tes décrets.
Alléluia 

Psaume 134, 11-12-18-19

Ô Seigneur, ton Nom est éternel;
Seigneur, ton souvenir passe de génération
en génération, car le Seigneur
est le gardien de son peuple,
et il a pitié de ses serviteurs.
Maison d'Israël, bénissez le Seigneur,
maison d'Aaron, bénissez le Seigneur,
Maison de Lévi, bénissez le Seigneur,
vous qui craignez le Seigneur,
bénissez le Seigneur,
Que de Sion soit béni.
Le Seigneur, lui qui demeure en Jérusalem.
Alléluia

Bénissez moi voici je m'incline devant vous. Pardonnez moi, mes pères et mes frères. Gloire au Père, au Fils, et au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen. 

Le Diacre :

Epître de Saint Paul aux Corinthiens (1. 15 : 23 -; 38)

Mais chacun à son rang : comme prémices, le Christ, ensuite ceux qui seront au Christ, lors de son Avènement. Puis ce sera la fin, lorsqu'il remettra la royauté à Dieu le Père, après avoir détruit toute Principauté, Domination et Puissance. Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait placé tous ses ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi détruit, c'est la Mort ; Car il a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dira : " Tout est soumis désormais ", c'est évidemment à l'exclusion de Celui qui lui a soumis toutes choses. Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même se soumettra à Celui qui lui a tout soumis, afin que Dieu soit tout en tous. S'il en était autrement, que gagneraient ceux qui se font baptiser pour les morts ? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi donc se fait-on baptiser pour eux? Et nous-mêmes, pourquoi à toute heure nous exposer au péril ? Chaque jour je suis à la mort, aussi vrai, frères, que vous êtes pour moi un titre de gloire dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Si c'est dans des vues humaines que j'ai livré combat contre les bêtes à Éphèse, que m'en revient-il ? Si les morts ne ressuscitent pas, mangeons et buvons, car demain nous mourrons. Ne vous y trompez pas : " Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs. " Dégrisez-vous, comme il sied, et ne péchez pas ; car il en est parmi vous qui ignorent tout de Dieu. Je le dis à votre honte. Mais, dira-t-on, comment les morts ressuscitent-ils ? Avec quel corps reviennent-ils ? Insensé ! Ce que tu sèmes, toi, ne reprend vie s'il ne meurt. Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps à venir, mais un simple grain, soit de blé, soit de quelque autre plante ; et Dieu lui donne un corps à son gré, à chaque semence un corps particulier. 
Que la Grâce de Dieu le Père soit avec vous tous mes pères et mes frères. 

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile 

Le Diacre :

Psaume 19,1-4

Que le Seigneur t'écoute, au jour de détresse
que te protège le Nom du Dieu de Jacob
Que, de son sanctuaire, il t'envoie le secours
et que, de mont Sion.il te soutienne.
Alléluia

Psaume 138, 12-13

Sois béni, car tu as fait des prodiges
et tes oeuvres sont admirables.
Mon âme, tu la connais jusqu'au fond,
rien de ma substance n'était caché pour toi
lorsque j'étais formé dans le secret.
Alléluia 

Evangile Selon Saint Jean  (12 : 20 -; 26)

Il y avait là quelques Grecs, de ceux qui montaient pour adorer pendant la fête. Ils s'avancèrent vers Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et ils lui firent cette demande: " Seigneur, nous voulons voir Jésus. "  Philippe vient le dire à André ; André et Philippe viennent le dirent à Jésus. Jésus leur répond : " Voici venue l'heure où doit être glorifié le Fils de l'homme. En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; et qui hait sa vie en ce monde la conservera en vie éternelle. Si quelqu'un me sert, qu'il me suive, et où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l'honorera.
Gloire à Dieu éternellement, Amen.

Le Prêtre : Enfants de l'Eglise Orthodoxe, serviteurs de l'Autel de Dieu, venez aujourd'hui pour pleure ensemble notre frère bien aimé le Diacre (x). Regardez-le vous ses amis, il est étendu parmi vous. Il vous parle, petits et grands, en disant : "Adieu, Autel de Dieu, que j'ai préparé pour mes pères, les prêtres qui dirent les prières et célèbrent les messes pour la rémission des péchés du peuple. Adieu mes pères les prêtres, que j'ai servi pendant les services sacerdotaux. Adieu mes frères les diacres avec qui j'ai participé aux chants spirituels. Adieu mes frères les fidèles, peuple choisi de Dieu, qui m'avez aidé dans toutes les oeuvres. En vérité je vous le dis mes pères et mes frères vous ne me verrez plus. Mes pères, priez le Seigneur pour moi, pour me pardonner ma faiblesse. Priez le Seigneur pour moi afin que sois digne de me tenir debout devant Lui, pour qu'il me pardonne mes péchés et pour qu'il m'accorde la miséricorde devant sa tribune plein de gloire. Pardonnez-moi tous mes péchés. Maintenant je vous quitte, vous qui prenez aussi le même chemin." Va en paix, notre frère, à la demeure de la joie, dans le sein d'Abraham, Isaac et Jacob. Va en paix dans le lieu de Saint Etienne l'Archidiacre. Va en paix. La paix du Seigneur est avec toi. Que par l'intercession de Notre Dame et Reine Sainte Marie, de tous les martyres et tous les saints Dieu te pardonne, nous aide et te donne la récompense dans la Sainte Eglise de la Jérusalem céleste, là où il n'y a pas de tristesse ni de peine, Amen.

Le Prêtre :
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ Seigneur aie pitié 41 fois
+ Nous te prions encore, Dieu Tout-puissant, Père de notre Seigneur, Jésus Christ. A Toi la gloire avec Lui et le Saint Esprit éternellement car par ta bonté et ton juste jugement tu nous as condamnés à mort à cause du péché que notre genre humain a hérité. La poussière nous a couvert. L'Epée de la mort est tombé sur notre tête, car nous avons commis le péché par la tentation de Satan. Cependant tu nous as aidés et consolés sans cesse par Tes Saints et justes prophètes. Au moment opportun, tu nous as apparu par Ta bonté à nous vivants dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort par l'incarnation de Ton Fils Unique Jésus Christ notre sauveur. Ami du genre humain et notre bienfaiteur. Par sa mort vivifiante II a détruit la mort sur la croix, écrasé la puissance de Satan et nous a libérés de l'esclavage du péché. Nous sommes devenus enfants de la lumière, héritiers des choses célestes, participants aux services divines de l'Eglise célestes, selon les rites orthodoxes et les louanges des esprits célestes. Pour cela nous Te prions et nous Te supplions, ô Ami du genre humain, pour Ton serviteur (x), le diacre qui a quitté le monde pour aller vers Toi. Reçois son âme avec Ta bonté. Qu'il devienne serviteur de ton Autel céleste et sacré, selon Ta sainte volonté. Pardonne lui ses péchés car Tu es miséricordieux et plein de bonté. La mort n'ayant pas de pouvoir sur Tes serviteurs, elle est devenue un passage vers la vie éternelle. Par sa mort, Ton Fils Unique Jésus Christ Notre Seigneur a anéanti la mort. A Toi la gloire avec lui et le Saint Esprit maintenant et toujours et dans les siècles des siècles, Amen.

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux
Le Prêtre :
+ Prière d'Absolution
+ Après la mise au tombeau  du corps, il dit la prière
+ La prière d'Absolution            
+ La Bénédiction

 

 

 

IX- Prière pour les Moines  

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen. 
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50

Le Diacre : 

Psaume 33, 10 -; 14

Venez, mes f ils, écoutez-moi ;
je vais vous enseigner la crainte du Seigneur
Où est l'homme qui aime la vie,
qui désire une longue vie pour jouir du bonheur ?
Garde ta langue du mal
et les lèvres des paroles rusées.
Détourne-toi du mal, fais le bien;
cherche, poursuis la paix.
Les yeux du Seigneur sont tournés vers les justes,
ses orielles sont attentives à leurs appels,
Alléluia

Psaume 118,121 -; 128

Je pratique le droit et la justice;
ne me livre pas à ceux qui veulent m'opprimer
Prends sous ta garantie la sécurité de ton serviteur,
afin que les orgueilleux ne m'oppriment pas.
Mes yeux languissent après ton secours,
après les oracles de ta justice.
Traite ton serviteur selon ta miséricorde,
et enseigne-moi tes décrets.
Je suis ton serviteur,
donne-moi la sagesse afin que je connaisse tes ordres.
Seigneur, il est temps d'intervenir,
car on a violé ta loi.
C'est pourquoi j'aime tes commandements plus
que l'or, même l'or le plus fin.
C'est pourquoi je reconnais la droiture
de tous tes préceptes, et je hais toute
voie de mensonge
Alléluia

Psaume 54,4-6

Mon coeur tremble au dedans de moi,
une épouvante mortelle m'envahit,
l'effroi et la terreur s'emparent de moi,
un frisson d'horreur me gagne.
Que n'ai-je, me suis-je écrié, des ailes de colombes ?
Je m'envolerais vers un lieu de repos;
je m'en irais bien loin gîter au désert,
je me hâterais de chercher un abri
contre l'ouragan et contre la tempête
Alléluia

Epître de Saint Paul aux Romains  (8 : 2 -; 11)

La loi de l'Esprit qui donne la vie dans le Christ Jésus t'a affranchi de la loi du péché et de la mort. De fait, chose impossible à la Loi, impuissante du fait de la chair, Dieu, en envoyant son propre Fils avec une chair semblable à celle du péché et en vue du péché, a condamné le péché dans la chair, afin que le précepte de la Loi fût accompli en nous dont la conduite n'obéit pas à la chair mais à l'esprit. En effet, ceux qui vivent selon la chair désirent ce qui est charnel ; ceux qui vivent selon l'esprit, ce qui est spirituel. Car le désir de la chair, c'est la mort, tandis que le désir de l'esprit, c'est la vie et la paix, puisque le désir de la chair est inimitié contre Dieu : il ne se soumet pas à la loi de Dieu, il ne le peut même pas, et ceux qui sont dans la chair ne peuvent plaire à Dieu. Vous, vous n'êtes pas dans la chair mais dans l'esprit, puisque l'Esprit de Dieu habite en vous. Qui n'a pas l'Esprit ne lui appartient pas, mais si le Christ est en vous, bien que le corps soit mort déjà en raison du péché, l'Esprit est vie en raison de la justice. Et si l'Esprit de Celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité le Christ Jésus d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.
Que la Grâce de Dieu le Père soit avec vous tous mes pères et mes frères.

2ème Epître de Saint Paul aux Corinthiens  (4 :10 - 5 : 1)

Nous portons partout et toujours en notre corps les souffrances de mort de Jésus, pour que la vie de Jésus soit, elle aussi, manifestée dans notre corps. Quoique vivants en effet, nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, pour que la vie de Jésus soit, elle aussi, manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi donc, la mort fait son oeuvre en nous, et la vie en vous. Mais, possédant ce même esprit de foi, selon ce qui est écrit : J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé, nous aussi, nous croyons, et c'est pourquoi nous parlons, sachant que Celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera nous aussi avec Jésus, et nous placera près de lui avec vous. Car tout cela arrive à cause de vous, pour que la grâce, se multipliant, fasse abonder l'action de grâces chez un plus grand nombre, à la gloire de Dieu. C'est pourquoi nous ne faiblissons pas. Au contraire, même si notre homme extérieur s'en va en ruine, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car la légère tribulation d'un instant nous prépare, jusqu'à l'excès, une masse éternelle de gloire, à nous qui ne regardons pas aux choses visibles, mais aux invisibles ; les choses visibles en effet n'ont qu'un temps, les invisibles sont éternelles. Nous savons en effet que si cette tente - notre maison terrestre - vient à être détruite, nous avons un édifice qui est l'oeuvre de Dieu, une maison éternelle qui n'est pas faite de main d'homme, dans les cieux.
Que la Grâce de Dieu le Père soit avec vous tous mes pères et mes frères. 

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile  

Le Diacre :

Psaume 6,7-10

Arrière! vous tous qui faites le mal,
car le Seigneur a entendu la voix de mes sanglots.
Le Seigneur entend ma prière,
le Seigneur accueille ma supplique.
Que tous mes ennemis soient saisis
de honte et d'épouvante ;
qu'ils reculent à l'instant,
couverts de confusion!
Alléluia

Psaume 54 : 6

Je m'envolerais vers un lieu de repos
je m'en irais bien loin gîter au désert
Je me hâterais de chercher un abri
contre l'ouragan et contre la tempête.
Alléluia

Evangile selon Saint Luc (20 : 27 -; 38)

S'approchant alors, quelques Sadducéens - ceux qui nient qu'il y ait une résurrection - l'interrogèrent en disant : " Maître, Moïse a écrit pour nous : Si quelqu'un a un frère marié qui meurt sans avoir d'enfant, que son frère prenne la femme et suscite une postérité à son frère. Il y avait donc sept frères. Le premier, ayant pris femme, mourut sans enfant. Le second aussi, puis le troisième prirent la femme. Et les sept moururent de même, sans laisser d'enfant après eux. Finalement, la femme aussi mourut. Eh bien ! cette femme, à la résurrection, duquel d'entre eux va-t-elle devenir la femme ? Car les sept l'auront eue pour femme. " Et Jésus leur dit : " Les fils de ce monde-ci prennent femme ou mari; mais ceux qui auront été jugés dignes d'avoir part à ce monde-là et à la résurrection d'entre les morts ne prennent ni femme ni mari ; aussi bien ne peuvent-ils plus mourir, car ils sont pareils aux anges, et ils sont fils de Dieu, étant fils de la résurrection. Et que les morts ressuscitent, Moïse aussi l'a donné à entendre dans le passage du Buisson quand il appelle le Seigneur le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. Or il n'est pas un Dieu de morts, mais de vivants ; tous en effet vivent pour lui. " 
Gloire à Dieu éternellement, Amen  

Evangile Selon Saint Jean (17 : 1 - 12)

Ainsi parla Jésus, et levant les yeux au ciel, il dit : " Père, l'heure est venue : glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie et que, selon le pouvoir que tu lui as donné sur toute chair, il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés ! Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul véritable Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. Je t'ai glorifié sur la terre, en menant à bonne fin l'oeuvre que tu m'as donné de faire. Et maintenant, Père, glorifie-moi auprès de toi de la gloire que j'avais auprès de toi, avant que fût le monde. J'ai manifesté ton nom aux hommes, que tu as tirés du monde pour me les donner. Ils étaient à toi et tu me les as donnés et ils ont gardé ta parole. Maintenant ils ont reconnu que tout ce que tu m'as donné vient de toi ; car les paroles que tu m'as données, je les leur ai données, et ils les ont accueillies et ils ont vraiment reconnu que je suis sorti d'auprès de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé. C'est pour eux que je prie ; je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés, car ils sont à toi, et tout ce qui est à moi est à toi, et tout ce qui est à toi est à moi, et je suis glorifié en eux. Je ne suis plus dans le monde ; eux sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. Père saint, garde-les dans ton nom que tu m'as donné, pour qu'ils soient un comme nous. Quand j'étais avec eux, je les gardais dans ton nom que tu m'as donné. J'ai veillé et aucun d'eux ne s'est perdu.
Gloire à Dieu éternellement, Amen

Le Prêtre :
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ Ô Dieu éternel, sans commencement, Bon et illimité ! Toi qui as créé toutes les créatures intelligentes à partir de rien, par Ton Fils unique Notre Seigneur, Notre Dieu et Notre Roi, Jésus-Christ ! Qui nous as créés dans l'innocence pour oeuvrer dans le bien. Quand nous sommes tombés dans le péché et que nous avons été condamnés à mort, Tu nous as rachetés et renouvelés dans l'espérance de la résurrection à la vie éternelle. Ce jour là, prendra fin le siècle présent, commencera la vie éternelle, s'effaceront vite les cieux brûleront les éléments, se disloquera la terre et toutes les choses qu'ils renferment se déstabiliseront pendant que les hommes que tu as créés dès le commencement ressusciteront dans l'innocence pour donner réponse à ce qu'ils ont fait pendant leur vie sur la terre. Nous Te prions et nous Te supplions ô Ami du genre humain de ne pas nous juger selon nos péchés ou nos iniquités mais de nous par donner nos péchés et ceux de Ton peuple, toi qui es plein de bonté et Ami du genre humain par ta miséricorde souviens Toi Seigneur de tous nos pères et nos frères qui se sont endormis dans la foi et spécialement de Ton serviteur le moine (x) qui a quitté notre monde pour aller vers Toi. Ô Seigneur Dieu des vivants Souviens Toi Seigneur de ses épreuves et des tentations qu'il devait affronter car devant Toi toute peine mérite récompense. S'il a commis quelque péchés Toi Ami du genre humain Tu peux le lui pardonner, car Tu as ordonné aux hommes de pardonner les offenses commis par les autres à leur égard. Qu'il soit digne de se tenir debout devant toi et de t'entendre lui dire : "Venez à moi vous tous qui peinez sous le fardeau: je vous soulagerai". Reçois Seigneur cette louange que nous t'adressons en tout temps comme l'encens. Nous te prions de donner le repos à son âme dans les demeures des vivants sur le lieu de la lumière car tu es la source de la vie, de la miséricorde et de l'amour du genre humain. A Toi la gloire Ô Père, Ô Fils, Ô Saint Esprit vivifiant maintenant et toujours et dans les siècles des siècles Amen. 

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux
Le Prêtre :
+ Prière d'Absolution
+ Après la mise au tombeau  du corps, il lit la prière
+ La bénédiction

 


X- Prière pour les Moniales

 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50 

Le Diacre : 

Psaume     12,1-4

Jusques à quand, Seigneur continueras-tu de m'oublier?
Combien de temps me cacheras-tu ta face ?
Jusques à quand y aura-t-il des soucis en mon âme,
et jour après jour des chagrins en mon coeur ?
Jusques à quand mon ennemi se dressera-t-il contre moi ?
Regarde ! Exauce-moi, Seigneur mon Dieu !
Eclaire mes regards, de peur que je ne m'endorme dans la mort,
de peur que mon ennemi ne dise :"Je l'ai vaincu".
Alléluia 

Psaume 118, 124-130

Les puissants me persécutent sans raison;
mais mon coeur n'éprouve de respect que pour tes paroles.
Je trouve ma joie dans tes oracles,
comme on jouit de trouver un riche butin.
Je haïs le mal, je le déteste; mais j'aime ta loi.
Sept fois le jour, je redis ta louange
pour les sentences de ta justice.
Une grande paix revient à ceux qui aiment ta loi
et rien ne vient les faire chanceler.
J'attends ton secours, Seigneur,
et j'accomplis tes commandements.
Mon âme est fidèle à tes ordres,
et je les aime avec ferveur.
Je suis fidèle à tes préceptes et à tes ordres
car ma vie entière est étendue sous tes yeux.
Alléluia

Psaume 15, 7 - 11

Je bénis le Seigneur de m'avoir donné conseil,
même la nuit mon coeur m'y invite.
Je place constamment le Seigneur devant mes yeux
II est à ma droite, je ne chancellerai pas.
Mon coeur est en joie, mon âme est en liesse,
mon corps repose en sécurité.
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts
tu ne permettras pas que celui qui t'aime voie
la Fosse. Tu me feras connaître le chemin de vie,
abondance de joie auprès de toi,
de perpétuelles délices à ta droite.
Alléluia

Epître de Saint Paul aux Corinthiens (2. 5 : 11 -; 17)

Connaissant donc la crainte du Seigneur, nous cherchons à persuader les hommes. Quant à Dieu, nous sommes à découvert devant lui, et j'espère que, dans vos consciences aussi, nous sommes à découvert. Nous ne recommençons pas à nous recommander nous-mêmes devant vous ; nous vous donnons seulement occasion de vous glorifier à notre sujet, pour que vous puissiez répondre à ceux qui se glorifient de ce qui se voit et non de ce qui est dans le coeur. En effet, si nous avons été hors de sens, c'était pour Dieu ; si nous sommes raisonnables, c'est pour vous. Car l'amour du Christ nous presse, à la pensée que, si un seul est mort pour tous, alors tous sont morts. Et il est mort pour tous, afin que les vivants ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. Ainsi donc, désormais nous ne connaissons personne selon la chair. Même si nous avons connu le Christ selon la chair, maintenant ce n'est plus ainsi que nous le connaissons. Si donc quelqu'un est dans le Christ, c'est une création nouvelle : l'être ancien a disparu, un être nouveau est là.
Que la Grâce de Dieu le Père soit avec vous tous mes pères et mes frères. 

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile

Le Diacre :

Psaume  16, 1-2

Seigneur, écoute-moi plaider une juste cause.
Sois attentif à mes cris désolés,
prête l'oreille à la prière jaillie
de lèvres sans malice.
Qu'en ta présence soit recelé mon bon droit,
que te yeux reconnaissent mon intégrité.
Alléluia

Evangile Selon Saint Luc (10 : 38 -; 42)

Comme ils faisaient route, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Celle-ci avait une soeur appelée Marie, qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, elle, était absorbée par les multiples soins du service. Intervenant, elle dit : " Seigneur, cela ne te fait rien que ma soeur me laisse servir toute seule ? Dis-lui donc de m'aider. " Mais le Seigneur lui répondit : " Marthe, Marthe, tu te soucies et t'agites pour beaucoup de choses ; pourtant il en faut peu, une seule même. C'est Marie qui a choisi la meilleure part ; elle ne lui sera pas enlevée. "
Gloire à Dieu éternellement, Amen

Le Prêtre :
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ Ô Dieu des esprits et Seigneur des corps. Par Ta volonté invisible et pleine de bonté, l'âme s'est unie au corps et Tu as accompli la création. Tu as rendu la poussière à la terre et tu as rappelé l'esprit vers Toi, aux demeures sacrées. Ô Maître Seigneur miséricordieux, reçois l'âme pure de Ta servante soeur (x) que Tu as rappelée Toi qui es le maître des âmes et des corps. Toi qui as créé toutes choses visibles et invisibles. Souviens Toi Seigneur qu'elle s'est réfugiée en Toi. Souviens Toi aussi des épreuves qu'elle a subies pour l'espérance du salut de la résurrection et le repos paisible. Pardonne-lui ses fautes et ses péchés. Car Tu es plein de bonté et miséricordieux. Qu'elle se repose dans les seins d'Abraham, Isaac et Jacob dans la lumière des vivants dans les lieux de repos sans tristesse ou peine. Daigne Seigneur donner le repos et la consolation à nos coeurs car tu nous as tous consolés dans les épreuves et nous as donné l'honneur au lieu de la tristesse. Eloigne de nous toutes tristesses par l'espérance des bienfaits à venir. Donne le repos à ceux dont tu as rappelé les âmes. Nous et aussi à ses parents, accorde nous Ta miséricorde, conserve nous et sauve nous de tout mal par Ton Fils Unique Notre Seigneur, notre Dieu, et notre Sauveur Jésus Christ, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen 

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux
Le Prêtre :
+ Prière d'Absolution pour le Fils
+ Après la mise au tombeau  du corps, il lit la prière
+ Prière d'Absolution
+ La bénédiction 

 

 

 

 

 

 

 

XI- Prière du 3ème et 4ème jour du mémorial  

 

Le Prêtre :
+ Prière d'Action de Grâce
+ Prière de l'encens
+ Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles :
+ Notre Père qui est aux cieux
+ Psaume 50

Le Diacre : 

Psaume 68, 1-2-7-8

Au secours, mon Dieu:
les eaux me montent jusqu'à la gorge
Je suis enlisé dans une vase profonde,
je perds pied.
Je suis tombé au fond des eaux,
et le courant m'entraîne.
Je m'épuise à crier,
ma voix est rauque.
Mes yeux n'en peuvent plus
de guetter mon Dieu.
Car c'est pour Toi que je porte l'opprobre
et que la honte couvre mon visage.
Pour mes propres frères je suis un étranger,
un inconnu pour les fils de ma mère.
Alléluia

Psaume 118, 17- 20

Accorde à ton serviteur cette grâce:
que je vive en gardant ta parole.
Ouvre mes yeux,
que je considère les merveilles de ta loi.
Sur la terre je ne suis qu'un hôte;
ne me cache pas tes commandements.
Mon âme languit
dans un désir perpétuel d'observer tes
sentences.
Alléluia

 Psaume 68, 11-15

Ecoute-moi selon la fidélité de ton salut.
Retire-moi du bourbier, empêche-moi de sombrer,
délivre-moi de ceux qui me détestent,
sauve moi des eaux profondes.
Ne me laisse pas submerger par les grandes eaux
ne me laisse pas engloutir par l'abîme,
que le gouffre ne se referme pas sur moi.
Exauce-moi, Seigneur, car ta bonté est compatissante
dans ton infinie miséricorde, regarde vers moi
Ne dérobe pas à ton serviteur la vue de ton visage
exauce-moi vite, car je suis dans l'angoisse
Approche-toi de mon âme
sauve-moi de mes ennemis.
Alléluia

Epître de Saint Paul aux Romains (5 : 6 -; 15)

C'est en effet alors que nous étions sans force, c'est alors, au temps fixé, que le Christ est mort pour des impies -; à peine en effet voudrait-on mourir pour un homme juste ; pour un homme de bien, oui, peut-être osera-t-on mourir mais la preuve que Dieu nous aime, c'est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous. Combien plus, maintenant justifiés dans son sang, serons-nous par lui sauvés de la colère. Si, étant ennemis, nous fûmes réconciliés à Dieu par la mort de Son Fils, combien plus, une fois réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie, et pas seulement cela, mais nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ par qui dès à présent nous avons obtenu la réconciliation. Adam et Jésus Christ. Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort a passé en tous les hommes, du fait que tous ont péché -; car jusqu'à la Loi il y avait du péché dans le monde, mais le péché n'est pas imputé quand il n'y a pas de loi ; cependant la mort a régné d'Adam à Moïse même sur ceux qui n'avaient point péché d'une transgression semblable à celle d'Adam, figure de celui qui devait venir... Mais il n'en va pas du don comme de la faute. Si, par la faute d'un seul, la multitude est morte, combien plus la grâce de Dieu et le don conféré par la grâce d'un seul homme, Jésus Christ, se sont-ils répandus à profusion sur la multitude.
Que la Grâce de Dieu le Père soit avec vous tous mes pères et mes frères. 

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile 

Le Diacre :

Psaume 37,20 -22

Ils se font mes ennemis parce que je veux faire le bien.
Ne m'abandonne pas; Seigneur;
ô mon Dieu, ne demeure pas éloigné de moi.
Alléluia

Evangile Selon Saint Jean (11 : 38 -; 45)

Alors Jésus, frémissant à nouveau en lui-même, se rend au tombeau. C'était une grotte, avec une pierre placée par-dessus. Jésus dit : " Enlevez la pierre ! " Marthe, la soeur du mort, lui dit : " Seigneur, il sent déjà : c'est le quatrième jour. " Jésus lui dit : " Ne t'ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ? " On enleva donc la pierre. Jésus leva les yeux en haut et dit : " Père, je te rends grâces de m'avoir écouté. Je savais que tu m'écoutes toujours ; mais c'est à cause de la foule qui m'entoure que j'ai parlé, afin qu'ils croient que tu m'as envoyé. " Cela dit, il s'écria d'une voix forte : " Lazare, viens dehors ! " Le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandelettes, et son visage était enveloppé d'un suaire. Jésus leur dit : " Déliez-le et laissez-le aller. "  Beaucoup d'entre les Juifs qui étaient venus auprès de Marie et avaient vu ce qu'il avait fait, crurent en lui.
Gloire à Dieu éternellement, Amen 

Le Prêtre :
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo
+ Nous te rendons grâce ô Seigneur Dieu Tout Puissant Père de Notre Seigneur, Notre Dieu et Notre Sauveur, Jésus Christ, Père de la bonté et Dieu de toute consolation. Toi qui nous as consolés et nous as aidés sans cesse dans nos épreuves. Par Ta seule volonté, Tu nous as créés et Tu as façonné le monde. Par un juste jugement Tu nous as condamnés à mort car nous avons commis le péché contre Toi dès notre création à l1 encontre de Ta loi et Tes commandements. Bien que nous ayons mérité  la mort Tu nous as rendu la vie par l'incarnation de Ton Fils Unique. Par sa mort il a écrasé la mort qui est Satan et nous as donné la vie éternelle. Nous Te supplions ô Notre Roi et Maître de toutes choses, de garder l'âme de Ton Serviteur (x). Donne lui une part dans Ton Royaume céleste A Tes serviteurs qu'il as quittés, donne la consolation car Tu es le Père des orphelins et protecteur des veuves. Ote de leur coeur tout mal et de leurs yeux toutes larmes. Donne-leur la patience et la consolation, par ta bonté. Car C'est Toi qui enlèves les péchés du monde par Ton Fils Unique Jésus Christ Notre Seigneur.

Les Fidèles : Notre Père qui es aux cieux

Le Prêtre :
+ Les Prières d'Absolution
+ La bénédiction

 

 

 

 

XII- Lectures sur les tombes pendant le mémorial  

 

Psaume 68, 1-2-7-8

Au secours, mon Dieu:
les eaux me montent jusqu'à la gorge
Je suis enlisé dans une vase profonde,
je perds pied.
Je suis tombé au fond des eaux,
et le courant m'entraîne.
Je m'épuise à crier,
ma voix est rauque.
Mes yeux n'en peuvent plus
de guetter mon Dieu.
Car c'est pour Toi que je porte l'opprobre
et que la honte couvre mon visage.
Pour mes propres frères je suis un étranger,
un inconnu pour les fils de ma mère.
Alléluia

Psaume 118, 17- 20

Accorde à ton serviteur cette grâce:
que je vive en gardant ta parole.
Ouvre mes yeux,
que je considère les merveilles de ta loi.
Sur la terre je ne suis qu'un hôte;
ne me cache pas tes commandements.
Mon âme languit
dans un désir perpétuel d'observer tes
sentences.
Alléluia

Psaume 68, 11-15

Ecoute-moi selon la fidélité de ton salut.
Retire-moi du bourbier, empêche-moi de sombrer,
délivre-moi de ceux qui me détestent,
sauve moi des eaux profondes.
Ne me laisse pas submerger par les grandes eaux
ne me laisse pas engloutir par l'abîme,
que le gouffre ne se referme pas sur moi.
Exauce-moi, Seigneur, car ta bonté est compatissante
dans ton infinie miséricorde, regarde vers moi
Ne dérobe pas à ton serviteur la vue de ton visage
exauce-moi vite, car je suis dans l'angoisse
Approche-toi de mon âme
sauve-moi de mes ennemis.
Alléluia

Epître de Saint Paul aux Colossiens (1 : 11 -; 22)

Avec joie vous remercierez le Père qui vous a mis en mesure de partager le sort des saints dans la lumière. Il nous a en effet arrachés à l'empire des ténèbres et nous a transférés dans le Royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés. Il est l'Image du Dieu invisible, Premier Né de toute créature, car c'est en lui qu'ont été créées toutes choses, dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, Trônes, Seigneuries, Principautés, Puissances ; tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses et tout subsiste en lui. Et il est aussi la Tête du Corps, c'est-à-dire de l'Église : Il est le Principe, Premier-né d'entre les morts, il fallait qu'il obtînt en tout la primauté, car Dieu s'est plu à faire habiter en lui toute la Plénitude et par lui à réconcilier tous les êtres pour lui, aussi bien sur la terre que dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix. Vous-mêmes, qui étiez devenus jadis des étrangers et des ennemis, par vos pensées et vos oeuvres mauvaises, voici qu'à présent Il vous a réconciliés dans son corps de chair, le livrant à la mort, pour vous faire paraître devant Lui saints, sans tache et sans reproche. 
Que la Grâce de Dieu le Père soit avec vous tous mes pères et mes frères. 

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile

Le Diacre :

Psaume 101

Prête-moi l'oreille;
lorsque je t'invoque, réponds-moi vite.
mes os se consument comme un tison
Mon coeur, brûlé comme l'herbe, se dessèche.
Alléluia

 Evangile Selon saint Luc (14 : 7 -; 15)

Il disait ensuite une parabole à l'adresse des invités, remarquant comment ils choisissaient les premiers divans ; il leur disait : " Lorsque quelqu'un t'invite à un repas de noces, ne va pas t'étendre sur le premier divan, de peur qu'un plus digne que toi n'ait été invité par ton hôte, et que celui qui vous a invités, toi et lui, ne vienne te dire : "Cède-lui la place. " Et alors tu devrais, plein de confusion, aller occuper la dernière place. Au contraire, lorsque tu es invité, va te mettre à la dernière place, de façon qu'à son arrivée celui qui t'a invité te dise : "Mon ami, monte plus haut. " Alors il y aura pour toi de l'honneur devant tous les autres convives. Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé. " Puis il disait à celui qui l'avait invité : " Lorsque tu donnes un déjeuner ou un dîner, ne convie ni tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins, de peur qu'eux aussi ne t'invitent à leur tour et qu'on ne te rende la pareille. Mais lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu alors de ce qu'ils n'ont pas de quoi te le rendre ! Car cela te sera rendu lors de la résurrection des justes. " A ces mots, l'un des convives lui dit : " Heureux celui qui prendra son repas dans le Royaume de Dieu ! "
Gloire à Dieu éternellement, Amen 

Le Prêtre :
+ Les Trois Oraisons
+ Le Credo               

Oraison pour les Défunts 

Le Prêtre : Implorons encore Dieu Tout-Puissant, Père de Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Nous invoquons et nous supplions Ta bonté Ô Ami du genre humain, Souviens-Toi Seigneur de Tes serviteurs défunts qui se sont endormis, nos pères et nos frères.
Le Diacre : Implorez pour nos pères et nos frères les défunts qui se sont endormis dans la Foi du Christ depuis le commencement, nos saints pères les archevêques et nos pères les évêques, nos pères les higoumènes et nos pères les prêtres, nos frères les diacres, nos pères les moines et nos pères les laïcs et pour le repos de tous les chrétiens. Que le Christ, Notre Dieu, accorde le repos à leurs âmes au paradis de la joie, nous prenne en pitié et nous pardonne nos péchés.
Les Fidèles : Seigneur aie pitié.

Le Prêtre : Daigne Seigneur accorde le repos à leurs âmes auprès de nos saints pères, Abraham, Isaac et Jacob. Garde-les sur les prés d'herbe fraîche, près des eaux du repos, au paradis de la joie. Le lieu qu'ont quitté toute tristesse, toute affliction et toute plainte dans la lumière de Tes saints. Ressuscite-les Seigneur au jour que Tu as fixé selon Tes promesses vraies et honnêtes. Accorde-leur les biens que Tu as promis : ce que l'oeil n'a jamais vu, que l'oreille n'a jamais entendu, que le coeur de l'homme n'a jamais conçu et que Tu as préparés, Ô Dieu, pour ceux qui aiment Ton Saint Nom. Car pour Tes serviteurs, il n'est pas de mort mais un passage. S'ils se sont rendus humainement coupables de négligences ou de gaspillages; ils sont revêtus d'un corps et habitent ce monde. Par Ta bonté, Ô Dieu, Ami du genre humain, daigne accorder le repos et pardonner à Tes serviteurs les chrétiens Orthodoxes qui sont dans ce monde, du lever du soleil à son couchant, et du nord au sud, chacun et chacune par son nom. Seigneur accorde-leur le repos et remet leurs péchés. Car nul n'est exempté de faute même si sa vie sur cette terre n'a duré qu'un seul jour. A ceux dont Tu as rappelé les âmes, Seigneur, donne-leur le repos et fais qu'ils soient dignes du Royaume des Cieux. A nous tous, accorde la perfection chrétienne qui Te plaît. Donne-leur et donne-nous de participer à l'héritage de Tes Saints. Par la grâce, la miséricorde et l'amour du genre humain de Ton Fils Unique Notre Seigneur, Notre Dieu et Notre Sauveur Jésus-Christ, par Qui la gloire, l'honneur, la magnificence et l'adoration Te sont dus avec Lui et le Saint-Esprit vivifiant et consubstantiel à Toi, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles, Amen.
Les Fidèles : Seigneur aie pitié. 

 Le Prêtre : La poussière est retournée à la terre l'esprit est retourné vers Toi Notre Créateur, Notre Dieu et Notre appui dans nos épreuves. Le corps est devenu sec, les forces sensibles affaiblies, le coeur calme, les oreilles sourdes, les yeux fermés les souffles s'arrêtent, la langue muette, les mains calme, les pieds en repos, les éléments  retournés à leurs places, l'âme intelligente s'est rendue vers Toi au lieu de jugement. Car si tu nous juges selon nos iniquités, Seigneur, personne ne peut se tenir debout devant Toi. Mais Tu es miséricordieux et plein de bonté, comme un père plein de bonté pour ses enfants, petits et grands, esclaves ou libres qui sont tous membres du corps de Ton Fils unique Notre Seigneur Jésus Christ. A Toi la gloire avec Lui et le Saint Esprit éternellement Amen.
Nous inclinons nos têtes devant Ta gloire. Nous inclinons aussi les têtes de nos Sens intérieurs et extérieurs comme Tes esclaves ô Dieu Tout Puissant. Nous supplions Ta bonté pour l'âme de Ton serviteur (x) dont nous célébrons l'anniversaire aujourd'hui. Ressuscite-le devant Toi. Qu'il entre dans Ta demeure par Ton ordre vivifiant et plein de bonté. Accorde-lui un lieu de repos, de fraîcheur et de verdure dans la demeure de Tes saints jusqu'à la résurrection de justes et le jugement du monde. Par la volonté et l'annonce de Notre Seigneur, Notre Dieu et Notre Sauveur, Jésus Christ A Toi la gloire avec Lui et le Saint Esprit vivifiant, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles Amen.

 

  

 

 

XIII- Prière sur les defunts penfant la semaine Sainte  

 

A- Pour les Hommes 

 

Genèse (50 : 4 - 25)

Quand fut écoulé le temps des pleurs, Joseph parla ainsi au palais de Pharaon : Si vous avez de l'amitié pour moi, veuillez rapporter ceci aux oreilles de Pharaon : mon père m'a fait prêter ce serment : Je vais mourir, m'a-t-il dit, j'ai un tombeau que je me suis creusé au pays de Canaan, c'est là que tu m'enterreras. Qu'on me laisse donc monter pour enterrer mon père, et je reviendrai. Pharaon répondit : Monte et enterre ton père, comme il te l'a fait jurer. Joseph monta enterrer son père, et montèrent avec lui tous les officiers de Pharaon, les dignitaires de son palais et tous les dignitaires du pays d'Égypte, ainsi que toute la famille de Joseph, ses frères et la famille de son père. Ils ne laissèrent en terre de Goshèn que les invalides, le petit et le gros bétail. Avec lui montèrent aussi des chars et des charriers : c'était un cortège très imposant. Etant parvenus jusqu'à Gorèn-ha-Atad, - c'est au-delà du Jourdain, - ils y firent une grande et solennelle lamentation, et Joseph célébra pour son père un deuil de sept jours. Les habitants du pays, les Cananéens, virent le deuil à Gorèn-ha-Atad et ils dirent : Voilà un grand deuil pour les Égyptiens; et c'est pourquoi on a appelé ce lieu Abel-Miçrayim - c'est au-delà du Jourdain. Ses fils agirent à son égard comme il leur avait ordonné et ils le transportèrent au pays de Canaan et l'ensevelirent dans la grotte du champ de Makpéla, qu'Abraham avait acquise d'Éphrôn le Hittite comme possession funéraire, en face de Mambré. Joseph revint alors en Égypte, ainsi que ses frères et tous ceux qui étaient montés avec lui pour enterrer son père. Voyant que leur père était mort, les frères de Joseph se dirent : Si Joseph allait nous traiter en ennemis et nous rendre tout le mal que nous lui avons fait ? Aussi envoyèrent-ils dire à Joseph : Avant de mourir, ton père a exprimé cette volonté : Vous parlerez ainsi à Joseph : Ah ! pardonne à tes frères leur crime et leur péché, tout le mal qu'ils t'ont fait ! Et maintenant, veuille pardonner le crime des serviteurs du Dieu de ton père ! Et Joseph pleura aux paroles qu'ils lui adressaient. Ses frères eux-mêmes vinrent et, se jetant à ses pieds, dirent : Nous voici pour toi comme des esclaves ! Mais Joseph leur répondit : Ne craignez point ! Vais-je me substituer à Dieu ? Le mal que vous aviez dessein de me faire, le dessein de Dieu l'a tourné en bien, afin d'accomplir ce qui se réalise aujourd'hui : sauver la vie à un peuple nombreux. Maintenant, ne craignez point : c'est moi qui vous entretiendrai, ainsi que les personnes à votre charge. Il les consola et leur parla affectueusement.
Ainsi Joseph et la famille de son père demeurèrent en Égypte, et Joseph vécut cent dix ans. Joseph vit les arrière-petits-enfants qu'il eut d'Éphraïm, de même les fils de Makir, fils de Manassé, naquirent sur les genoux de Joseph. Enfin Joseph dit à ses frères : Je vais mourir, mais Dieu vous visitera et vous fera remonter de ce pays dans le pays qu'il a promis par serment à Abraham, Isaac et Jacob. Et Joseph fit prêter ce serment aux fils d'Israël : Quand Dieu vous visitera, vous emporterez d'ici mes ossements.
Gloire à la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile

Le Diacre :

Psaume 64,4

Heureux celui que tu choisis
celui que tu appelles pour le faire habiter
dans tes parvis éternellement
Tu nous exauces Ô Dieu Notre Sauveur
Tu es l'espoir des extrémités de la terre
Alléluia

Evangile selon Saint Jean (5 : 19 -; 29)

Jésus reprit donc la parole et leur dit : " En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, qu'il ne le voie faire au Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement. Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait ; et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci, à vous en stupéfier. Comme le Père en effet ressuscite les morts et leur redonne vie, ainsi le Fils donne vie à qui il veut. Car le Père ne juge personne ; il a donné au Fils le jugement tout entier, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et croit à celui qui m'a envoyé a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient - et c'est maintenant - où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l'auront entendue vivront. Comme le Père en effet a la vie en lui-même, de même a-t-il donné au Fils d'avoir aussi la vie en lui-même et il lui a donné pouvoir d'exercer le jugement parce qu'il est Fils d'homme. N'en soyez pas étonnés, car elle vient, l'heure où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix et sortiront : ceux qui auront fait le bien, pour une résurrection de vie, ceux qui auront fait le mal, pour une résurrection de jugement.
Gloire à Dieu éternellement, Amen  

Le Prêtre : + Prière d'Absolution
                 + La Bénédiction
                 + Notre Père

 

 

 

B- Pour les Femmes

 

Genèse 23 et 24

La durée de la vie de Sara fut de cent vingt-sept ans, et elle mourut à Qiryat-Arba - c'est Hébron - au pays de Canaan. Abraham entra faire le deuil de Sara et la pleurer. Puis Abraham se leva de devant son mort et parla ainsi aux fils de Hèt : Je suis chez vous un étranger et un résident. Accordez-moi chez vous une possession funéraire pour que j'enlève mon mort et l'enterre. Les fils de Hèt firent cette réponse à Abraham : Monseigneur, écoute-nous plutôt ! Tu es un prince de Dieu parmi nous : enterre ton mort dans la meilleure de nos tombes; personne ne te refusera sa tombe pour que tu puisses enterrer ton mort. Abraham se leva et s'inclina devant les gens du pays, les fils de Hèt, et il leur parla ainsi : Si vous consentez que j'enlève mon mort et que je l'enterre, écoutez-moi et intercédez pour moi auprès d'Éphrôn, fils de Çohar, pour qu'il me cède la grotte de Makpéla, qui lui appartient et qui est à l'extrémité de son champ. Qu'il me la cède pour sa pleine valeur, en votre présence, comme possession funéraire. Or Éphrôn était assis parmi les fils de Hèt, et Éphrôn le Hittite répondit à Abraham au su des fils de Hèt, de tous ceux qui franchissaient la porte de sa ville : Non, Monseigneur, écoute-moi ! Je te donne le champ et je te donne aussi la grotte qui y est, je te fais ce don au vu des fils de mon peuple. Enterre ton mort. Abraham s'inclina devant les gens du pays et il parla ainsi à Éphrôn, au su des gens du pays : Si seulement tu voulais m'écouter ! Je donne le prix du champ, accepte-le de moi, et j'enterrerai là mon mort. Éphrôn répondit à Abraham : Monseigneur, écoute-moi plutôt : une terre de quatre cents sicles d'argent, entre moi et toi, qu'est-ce que cela ? Enterre ton mort. Abraham donna son consentement à Éphrôn et Abraham pesa à Éphrôn l'argent dont il avait parlé au su des fils de Hèt, soit quatre cents sicles d'argent ayant cours chez le marchand. Ainsi le champ d'Éphrôn, qui est à Makpéla, vis-à-vis de Mambré, le champ et la grotte qui y est sise, et tous les arbres qui sont dans le champ, dans sa limite, passèrent en propriété à Abraham au vu des fils de Hèt, de tous ceux qui franchissaient la porte de sa ville. Puis Abraham enterra Sara, sa femme, dans la grotte du champ de Makpéla, vis-à-vis de Mambré c'est Hébron, au pays de Canaan. C'est ainsi que le champ et la grotte qui y est sise furent acquis à Abraham des fils de Hèt comme possession funéraire. Abraham était alors un vieillard avancé en âge, et le Seigneur avait béni Abraham en tout. Abraham dit au plus vieux serviteur de sa maison, le régisseur de tous ses biens : Mets ta main sous ma cuisse. Je te fais jurer par le Seigneur, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, que tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j'habite. Mais tu iras dans mon pays, dans ma parenté, et tu choisiras une femme pour mon fils Isaac. Le serviteur lui demanda : Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays-ci : faudra-t-il que je ramène ton fils dans le pays d'où tu es sorti ? Abraham lui répondit : Garde-toi bien de ramener mon fils là-bas. Le Seigneur, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, qui m'a pris de ma maison paternelle et du pays de ma parenté, qui m'a dit et qui m'a juré qu'il donnerait ce pays-ci à ma descendance, le Seigneur enverra son Ange devant toi, pour que tu prennes une femme de là-bas. Et si la femme ne veut pas te suivre, tu seras quitte du serment que je t'impose. En tout cas, ne ramène pas mon fils là-bas. Le serviteur mit sa main sous la cuisse de son maître Abraham et il lui prêta serment pour cette affaire. Le serviteur prit dix des chameaux de son maître et, emportant de tout ce que son maître avait de bon, il se mit en route pour l'Aram Naharayim, pour la ville de Nahor. Il fit agenouiller les chameaux en dehors de la ville, près du puits, à l'heure du soir, à l'heure où les femmes sortent pour puiser. Et il dit : Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, sois-moi propice aujourd'hui et montre ta bienveillance pour mon maître Abraham ! Je me tiens près de la source et les filles des gens de la ville sortent pour puiser de l'eau. La jeune fille à qui je dirai : Incline donc ta cruche, que je boive et qui répondra : Bois et j'abreuverai aussi tes chameaux, ce sera celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac, et je connaîtrai à cela que tu as montré ta bienveillance pour moi. Il n'avait pas fini de parler que sortait Rébecca, qui était fille de Bétuel, fils de Milka, la femme de Nahor, frère d'Abraham, et elle avait sa cruche sur l'épaule. La jeune fille était très belle, elle était vierge, aucun homme ne l'avait approchée. Elle descendit à la source, emplit sa cruche et remonta. Le serviteur courut au-devant d'elle et dit : S'il te plaît, laisse-moi boire un peu d'eau de ta cruche. 
Elle répondit : Bois, Monseigneur et vite elle abaissa sa cruche sur son bras et le fit boire. Quand elle eut fini de lui donner à boire, elle dit : Je vais puiser aussi pour tes chameaux, jusqu'à ce qu'ils soient désaltérés. Vite elle vida sa cruche dans l'auge, courut encore au puits pour puiser et puisa pour tous les chameaux. L'homme la considérait en silence, se demandant si le Seigneur l'avait ou non mené au but. Lorsque les chameaux eurent fini de boire, l'homme prit un anneau d'or pesant un demi-sicle, qu'il mit à ses narines, et, à ses bras, deux bracelets pesant dix sicles d'or, et il dit : De qui es-tu la fille ? Apprends-le moi, je te prie. Y a-t-il de la place chez ton père pour que nous passions la nuit ? Elle répondit : Je suis la fille de Bétuel, le fils que Milka a enfanté à Nahor et elle continua : Il y a, chez nous, de la paille et du fourrage en quantité, et de la place pour gîter. Alors l'homme se prosterna et adora le Seigneur, et il dit : Béni soit le Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, qui n'a pas ménagé sa bienveillance et sa bonté à mon maître. Le Seigneur a guidé mes pas chez le frère de mon maître ! La jeune fille courut annoncer chez sa mère ce qui était arrivé. Or Rébecca avait un frère qui s'appelait Laban, et Laban courut au-dehors vers l'homme, à la source. Dès qu'il eut vu l'anneau et les bracelets que portait sa soeur et qu'il eut entendu sa soeur Rébecca dire : Voilà comment cet homme m'a parlé, il alla vers l'homme et le trouva encore debout près des chameaux, à la source. Il lui dit : Viens, béni du Seigneur ! Pourquoi restes-tu dehors, quand j'ai débarrassé la maison et fait de la place pour les chameaux ? L'homme vint à la maison et Laban débâta les chameaux, il donna de la paille et du fourrage aux chameaux et, pour lui et les hommes qui l'accompagnaient, de l'eau pour se laver les pieds. On lui présenta à manger, mais il dit : Je ne mangerai pas avant d'avoir dit ce que j'ai à dire, et Laban répondit : Parle. Il dit : Je suis le serviteur d'Abraham. Le Seigneur a comblé mon maître de bénédictions et celui-ci est devenu très riche : il lui a donné du petit et du gros bétail, de l'argent et de l'or, des serviteurs et des servantes, des chameaux et des ânes. Sara, la femme de mon maître, lui a, quand il était déjà vieux, enfanté un fils, auquel il a transmis tous ses biens. Mon maître m'a fait prêter ce serment : Tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens dont j'habite le pays. Malheur à toi si tu ne vas pas dans ma maison paternelle, dans ma famille, choisir une femme pour mon fils ! J'ai dit à mon maître : Peut-être cette femme n'acceptera pas de me suivre, et il m'a répondu : Seigneur, en présence de qui j'ai marché, enverra son Ange avec toi, il te mènera au but et tu prendras pour mon fils une femme de ma famille, de ma maison paternelle. Tu seras alors quitte de ma malédiction : tu seras allé dans ma famille et, s'ils te refusent, tu seras quitte de ma malédiction. Je suis arrivé aujourd'hui à la source et j'ai dit : Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, montre, je te prie, si tu es disposé à mener au but le chemin par où je vais : je me tiens près de la source; la jeune fille qui sortira pour puiser, à qui je dirai : S'il te plaît, donne-moi à boire un peu d'eau de ta cruche, et qui répondra : Bois toi-même et je puiserai aussi pour tes chameaux, ce sera la femme que le Seigneur a destinée au fils de mon maître. Je n'avais pas fini de parler en moi-même que Rébecca sortait, sa cruche sur l'épaule. Elle descendit à la source et puisa. Je lui dis : Donne-moi à boire, s'il te plaît ! Vite, elle se déchargea de sa cruche et dit : Bois, et j'abreuverai aussi tes chameaux. J'ai bu et elle a abreuvé aussi mes chameaux. Je lui ai demandé : De qui es-tu la fille ? et elle a répondu : Je suis la fille de Bétuel, le fils que Milka a donné à Nahor. Alors j'ai mis cet anneau à ses narines et ces bracelets à ses bras, et je me suis prosterné et j'ai adoré le Seigneur, et j'ai béni le Seigneur, Dieu de mon maître Abraham, qui m'avait conduit par un chemin de bonté prendre pour son fils la fille du frère de mon maître. Maintenant, si vous êtes disposés à montrer à mon maître bienveillance et bonté, déclarez-le moi, si non, déclarez-le moi, pour que je me tourne à droite ou à gauche. Laban et Bétuel prirent la parole et dirent : La chose vient du Seigneur, nous ne pouvons te dire ni oui ni non. Rébecca est là devant toi : prends-la et pars, et qu'elle devienne la femme du fils de ton maître, comme a dit le Seigneur. Lorsque le serviteur d'Abraham entendit ces paroles, il se prosterna à terre devant le Seigneur. Il sortit des bijoux d'argent et d'or et des vêtements, qu'il donna à Rébecca; il fit aussi de riches cadeaux à son frère et à sa mère. Ils mangèrent et ils burent, lui et les hommes qui l'accompagnaient, et ils passèrent la nuit. Le matin, quand ils furent levés, il dit : Laissez-moi aller chez mon maître. Alors le frère et la mère de Rébecca dirent : Que la jeune fille reste avec nous une dizaine de jours, ensuite elle partira. Mais il leur répondit : Ne me retardez pas, puisque c'est le Seigneur qui m'a mené au but : laissez-moi partir, que j'aille chez mon maître. Ils dirent : Appelons la jeune fille et demandons-lui son avis. Ils appelèrent Rébecca et lui dirent : Veux-tu partir avec cet homme ? et elle répondit : Je veux bien. Alors ils laissèrent partir leur soeur Rébecca, avec sa nourrice, le serviteur d'Abraham et ses hommes. Ils bénirent Rébecca et lui dirent : Notre soeur, ô toi, deviens des milliers de myriades ! Que ta postérité conquière la porte de ses ennemis ! Rébecca et ses servantes se levèrent, montèrent sur les chameaux et suivirent l'homme. Le serviteur prit Rébecca et partit. Isaac était revenu du puits de Lahaï Roï, et il habitait au pays du Négeb. Or Isaac sortit pour se promener dans la campagne, à la tombée du soir, et, levant les yeux, il vit que des chameaux arrivaient. Et Rébecca, levant les yeux, vit Isaac. Elle sauta à bas du chameau et dit au serviteur : Quel est cet homme-là, qui vient dans la campagne à notre rencontre ? Le serviteur répondit : C'est mon maître; alors elle prit son voile et se couvrit. Le serviteur raconta à Isaac toute l'affaire qu'il avait faite. Et Isaac introduisit Rébecca dans sa tente : il la prit et elle devint sa femme et il l'aima. Et Isaac se consola de la perte de sa mère.
Gloire à la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile  

Le Diacre :

Psaume 114,7-8

Reviens donc, mon âme, à ta sérénité
car le Seigneur t'a fait du bien
Ô Seigneur sauve-moi la vie
notre Dieu est plein de miséricorde
Alléluia

Evangile selon Saint Matthieu (26 : 6 -; 13)

Comme Jésus se trouvait à Béthanie, chez Simon le lépreux, une femme s'approcha de lui, avec un flacon d'albâtre contenant un parfum très précieux, et elle le versa sur sa tête, tandis qu'il était à table. A cette vue les disciples furent indignés : " A quoi bon ce gaspillage ? dirent-ils ; cela pouvait être vendu bien cher et donné à des pauvres. " Jésus s'en aperçut et leur dit : " Pourquoi tracassez-vous cette femme ? C'est vraiment une "bonne oeuvre" qu'elle a accomplie pour moi. Les pauvres, en effet, vous les aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m'aurez pas toujours. Si elle a répandu ce parfum sur mon corps, c'est pour m'ensevelir qu'elle l'a fait. En vérité je vous le dis, partout où sera proclamé cet Évangile, dans le monde entier, on redira aussi, à sa mémoire, ce qu'elle vient de faire. "
Gloire à Dieu éternellement, Amen  

Le Prêtre : + Prière d'Absolution
                 + La Bénédiction
                 + Notre Père

 

 

C- Pour les Garçons

 

Premier livre des Rois (17 : 17 -; 24)

Après ces événements, il arriva que le fils de la maîtresse de maison tomba malade, et sa maladie fut si violente qu'enfin il expira. Alors elle dit à Élie : " Qu'ai-je à faire avec toi, homme de Dieu ? Tu es donc venu chez moi pour rappeler mes fautes et faire mourir mon fils ! " Il lui dit : " Donne-moi ton fils " ; il l'enleva de son sein, le monta dans la chambre haute où il habitait et le coucha sur son lit. Puis il invoqua le Seigneur et dit : " Seigneur, mon Dieu, veux-tu donc aussi du mal à la veuve qui m'héberge, pour que tu fasses mourir son fils ? "  Il s'étendit trois fois sur l'enfant et il invoqua le Seigneur : " Seigneur, mon Dieu, je t'en prie, fais revenir en lui l'âme de cet enfant ! "  Le Seigneur exauça l'appel d'Élie, l'âme de l'enfant revint en lui et il reprit vie. Élie le prit, le descendit de la chambre haute dans la maison et le remit à sa mère ; et Élie dit : " Voici, ton fils est vivant. " La femme lui répondit : " Maintenant je sais que tu es un homme de Dieu et que la parole du Seigneur dans ta bouche est vérité ! "
Gloire à la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile  

Le Diacre :

Psaume 26, 114

Quand mon père et ma mère m'abandonneraient
Le Seigneur serait là pour m'adopter.
Le Seigneur prend soin de coeurs simples;
j'étais dans la misère, et il m'a sauvé.
Alléluia

Evangile selon Saint Luc (7 : 11 -; 16)

Et il advint ensuite qu'il se rendit dans une ville appelée Naïm. Ses disciples et une foule nombreuse faisaient route avec lui. Quand il fut près de la porte de la ville, voilà qu'on portait en terre un mort, un fils unique dont la mère était veuve ; et il y avait avec elle une foule considérable de la ville. En la voyant, le Seigneur eut pitié d'elle et lui dit : " Ne pleure pas. " 
Puis, s'approchant, il toucha le cercueil, et les porteurs s'arrêtèrent. Et il dit : " Jeune homme, je te le dis, lève-toi. " Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler. Et il le remit à sa mère. Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en disant : " Un grand prophète s'est levé parmi nous et Dieu a visité son peuple. "
Gloire à Dieu éternellement, Amen  

Le Prêtre : + Prière d'Absolution
                 + La Bénédiction
                 + Notre Père

 

D- Pour les Filles

Le livre des Juges (11 : 30 -; 40)

Et Jephté fit un voeu au Seigneur : " Si tu livres entre mes mains les Ammonites, celui qui sortira le premier des portes de ma maison pour venir à ma rencontre quand je reviendrai vainqueur du combat contre les Ammonites, celui-là appartiendra au Seigneur, et je l'offrirai en holocauste. " Jephté passa chez les Ammonites pour les attaquer et le Seigneur les livra entre ses mains. Il les battit depuis Aroèr jusque vers Minnit vingt villes, et jusqu'à Abel-Keramim. Ce fut une très grande défaite; et les Ammonites furent abaissés devant les Israélites. Lorsque Jephté revint à Miçpé, à sa maison, voici que sa fille sortit à sa rencontre en dansant au son des tambourins. C'était son unique enfant. En dehors d'elle il n'avait ni fils, ni fille. Dès qu'il l'eut aperçue, il déchira ses vêtements et s'écria : " Ah! ma fille, vraiment tu m'accables! Tu es de ceux qui font mon malheur! Je me suis engagé, moi, devant le Seigneur, et ne puis revenir en arrière. " Elle lui répondit : " Mon père, tu t'es engagé envers le Seigneur, traite-moi selon l'engagement que tu as pris, puisque le Seigneur t'a accordé de te venger de tes ennemis, les Ammonites. " Puis elle dit à son père : " Que ceci me soit accordé! Laisse-moi libre pendant deux mois. Je m'en irai errer sur les montagnes et, avec mes compagnes, je pleurerai sur ma virginité. " - " Va ", lui dit-il, et il la laissa partir pour deux mois. Elle s'en alla donc, elle et ses compagnes, et elle pleura sa virginité sur les montagnes. Les deux mois écoulés, elle revint vers son père et il accomplit sur elle le voeu qu'il avait prononcé. Elle n'avait pas connu d'homme. Et de là vient cette coutume en Israël : d'année en année les filles d'Israël s'en vont se lamenter quatre jours par an sur la fille de Jephté le Galaadite.
Gloire à la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile  

Le Diacre :

Psaume 38,12 et 13

Devant Toi je ne suis, qu'un voyageur, un passant,
comme mes "pères .Détourne de moi tes regards courroucés
afin que j'ai quelque reprit avant de m'en aller
pour ne plus revenir
Alléluia

Evangile selon Saint Matthieu (9 : 18 -; 26)

Tandis qu'il leur parlait, voici qu'un chef s'approche, et il se prosternait devant lui en disant : " Ma fille est morte à l'instant ; mais viens lui imposer ta main et elle vivra. " Et, se levant, Jésus le suivait ainsi que ses disciples. Or voici qu'une femme, hémorroïsse depuis douze années, s'approcha par derrière et toucha la frange de son manteau. Car elle se disait en elle-même : " Si seulement je touche son manteau, je serai sauvée. " Jésus se retournant la vit et lui dit : " Aie confiance, ma fille, ta foi t'a sauvée. " Et de ce moment la femme fut sauvée. Arrivé à la maison du chef et voyant les joueurs de flûte et la foule en tumulte, Jésus dit : " Retirez-vous ; car elle n'est pas morte, la fillette, mais elle dort. " Et ils se moquaient de lui. Mais, quand on eut mis la foule dehors, il entra, prit la main de la fillette et celle-ci se dressa. Le bruit s'en répandit dans toute cette contrée. 
Gloire à Dieu éternellement, Amen  

Le Prêtre : + Prière d'Absolution
                 + La Bénédiction
                 + Notre Père

 

 

E- Pour les Higoumènes et Prêtres

Nombres 20,22-29

Ils partirent de Cadès, et les Israélites, toute la communauté, arrivèrent à Hor-la-Montagne. Le Seigneur parla à Moïse et à Aaron, à Hor-la-Montagne, sur la frontière du pays d'Édom. Il dit : " Qu'Aaron soit réuni aux siens : car il ne doit pas entrer dans le pays que je donne aux Israélites, puisque vous avez été rebelles à ma voix, aux eaux de Meriba. Prends Aaron et Éléazar, son fils, et fais-les monter sur la montagne de Hor. Tu ôteras alors à Aaron ses vêtements, pour en revêtir Éléazar, son fils, et Aaron sera réuni aux siens : c'est là qu'il doit mourir. " Moïse fit ce que le Seigneur avait ordonné. Sous les yeux de toute la communauté, ils montèrent sur la montagne de Hor. Moïse ôta à Aaron ses vêtements pour en revêtir Éléazar, son fils ; et Aaron mourut là, au sommet de la montagne. Puis Moïse et Éléazar redescendirent de la montagne. Toute la communauté vit qu'Aaron avait expiré, et toute la maison d'Israël pleura Aaron pendant trente jours. 
Gloire à la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile

 Le Diacre :

Psaume 60, 5-6

Que je sois pour toujours l'hôte de ta demeure
blotti à l'abri de tes ailes!
Car toi, mon Dieu, tu as entendu mes voeux,
tu m'as donné la récompense de ceux
qui craignent ton Nom.
Alléluia

Psaume 90, 1-2

Toi qui habites à l'abri du Très-Haut,
qui demeures à l'ombre du Tout-Puissant
dis au Seigneur: "Tu es mon refuge et ma citadelle,
mon Dieu, en qui je mets ma confiance"
Alléluia

Evangile selon Saint Luc (22 : 24 -; 30)

Il s'éleva aussi entre eux une contestation : lequel d'entre eux pouvait être tenu pour le plus grand ?  Il leur dit : " Les rois des nations dominent sur elles, et ceux qui exercent le pouvoir sur elles se font appeler Bienfaiteurs. Mais pour vous, il n'en va pas ainsi. Au contraire, que le plus grand parmi vous se comporte comme le plus jeune, et celui qui gouverne comme celui qui sert. Quel est en effet le plus grand, celui qui est à table ou celui qui sert ? N'est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert ! " Vous êtes, vous, ceux qui sont demeurés constamment avec moi dans mes épreuves ;  et moi je dispose pour vous du Royaume, comme mon Père en a disposé pour moi : vous mangerez et boirez à ma table en mon Royaume, et vous siégerez sur des trônes pour juger les douze tribus d'Israël.
Gloire à Dieu éternellement, Amen  

Le Prêtre : + Prière d'Absolution
                 + La Bénédiction
                 + Notre Père

  

 

F- Pour les Diacres

Job (6,30- 7,1-19)

Y a-t-il de la fausseté sur mes lèvres ? Mon palais ne sait-il plus discerner l'infortune ? N'est-ce pas un temps de service qu'accomplit l'homme sur terre, n'y mène-t-il pas la vie d'un mercenaire ? Tel l'esclave soupirant après l'ombre ou l'ouvrier tendu vers son salaire, j'ai en partage des mois d'illusion, à mon compte des nuits de souffrance. Étendu sur ma couche, je me dis : " A quand le jour ? " Sitôt levé : " Quand serai-je au soir ? " Et des pensées folles m'obsèdent jusqu'au crépuscule. Vermine et croûtes terreuses couvrent ma chair, ma peau gerce et suppure. Mes jours ont couru plus vite que la navette et disparu sans espoir. Souviens-toi que ma vie n'est qu'un souffle, que mes yeux ne reverront plus le bonheur! Désormais je serai invisible à tout regard, tes yeux seront sur moi et j'aurai disparu. Comme la nuée se dissipe et passe, qui descend au shéol n'en remonte pas. Il ne revient pas habiter sa maison et sa demeure ne le connaît plus. Et c'est pourquoi je ne puis me taire, je parlerai dans l'angoisse de mon esprit, je me plaindrai dans l'amertume de mon âme. Suis-je la Mer, moi, ou le monstre marin, pour que tu postes une garde contre moi ? Si je dis : " Mon lit me consolera, ma couche atténuera ma plainte ", alors tu m'effraies par des songes, tu m'épouvantes par des visions. Ah! je voudrais être étranglé : la mort plutôt que mes douleurs! Je m'en moque, je ne vivrai pas toujours; aussi, laisse-moi, mes jours ne sont qu'un souffle ! Qu'est-ce donc que l'homme pour en faire si grand cas, pour fixer sur lui ton attention, pour l'inspecter chaque matin, pour le scruter à tout instant ? Cesseras-tu enfin de me regarder, pour me laisser le temps d'avaler ma salive ?
Gloire à la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Les Fidèles : Agios
Le Prêtre : Oraison de l'Evangile 

Le Diacre :

Psaume 19,1-4

Que le Seigneur t'écoute, au jour de détresse
que te protège le Nom du Dieu de Jacob
Que, de son sanctuaire, il t'envoie le secours
et que, de mont Sion.il te soutienne.
Alléluia

Psaume 138, 12-13

Sois béni,car tu as fait des prodiges
et tes oeuvres sont admirables.
Mon âme, tu la connais jusqu'au fond,
rien de ma substance n'était caché pour toi
lorsque j'étais formé dans le secret.
Alléluia 

Evangile Selon Saint Jean  (12 : 20 -; 26)

Il y avait là quelques Grecs, de ceux qui montaient pour adorer pendant la fête. Ils s'avancèrent vers Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et ils lui firent cette demande: " Seigneur, nous voulons voir Jésus. " Philippe vient le dire à André ; André et Philippe viennent le dirent à Jésus. Jésus leur répond : " Voici venue l'heure où doit être glorifié le Fils de l'homme. En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; et qui hait sa vie en ce monde la conservera en vie éternelle. Si quelqu'un me sert, qu'il me suive, et où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l'honorera.
Gloire à Dieu éternellement, Amen  

Le Prêtre : + Prière d'Absolution
                 + La Bénédiction
                 + Notre Père